Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"7 minutes contre le Franc CFA"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La Grèce peut-elle couper le cordon financier avec l'UE sans danger ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Une choc du Time sur les séparations des familles de migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Élections en Turquie : Recep Tayyip Erdogan menacé ?

En savoir plus

POLITIQUE

Migrants aux Etats-Unis : Donald Trump recule sur la séparation des familles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Faouiza Charfi : "Il est important que nos enfants aient une autre vision de l'islam"

En savoir plus

FOCUS

France : le fléau des déchetteries sauvages

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Universités françaises : la compétition internationale "pas forcément négative"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fête de la musique : Arat Kilo, au carrefour des influences

En savoir plus

Syrie: 13 morts dans de nouveaux bombardements sur la Ghouta orientale (ONG)

© AFP | Des Syriens blessés par les raids du régime attendent dans une clinique de forture d'être soignés à Kafr Batna dans le fief rebelle de la Ghouta orientale, le 21 février 2018

BEYROUTH (AFP) - 

Treize civils ont été tués jeudi dans de nouveaux bombardements du régime sur l'enclave rebelle de la Ghouta orientale près de Damas, a rapporté jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Au moins 13 personnes dont trois enfants ont été tuées à Douma", principale ville de la Ghouta orientale, a indiqué l'OSDH. Au moins 120 civils ont été blessés dans l'ensemble de la Ghouta.

"Il pleuvait dans la région, c'est pourquoi il n'y a pas eu de raids aériens. Le régime a opté pour les obus et les roquettes" pour bombarder le fief rebelle, a affirmé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

"Les tirs de roquettes n'ont pas cessé ce matin. Environ 200 roquettes ont touché la seule Douma", a-t-il dit.

Le régime mène depuis dimanche une campagne de bombardements dévastateurs sur l'enclave qu'il assiège depuis 2013. Au moins 335 civils ont été tués dont des dizaines d'enfants.

Pendant la même période, 15 personnes ont été tuées par la chute à Damas, bastion du régime, d'obus et de roquettes tirés par des rebelles islamistes ou des jihadistes depuis la Ghouta, selon les médias d'Etat et l'OSDH.

Selon un journal proche du pouvoir de Bachar al-Assad, cette nouvelle campagne de bombardements sur la Ghouta orientale est un prélude à une offensive terrestre du régime.

Avant la Ghouta orientale, plusieurs zones rebelles, comme la vieille ville de Homs en 2012 ou Alep en 2016, ont été écrasées par des bombardements et un siège étouffant pour forcer les combattants anti-régime à déposer les armes et les civils à fuir.

© 2018 AFP