Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Pollution: alerte aux particules fines en Haute-Garonne

© AFP/Archives | La préfecture de la Haute-Garonne a déclenché dimanche la  procédure d'alerte aux particules en suspension PM10 (dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres)

TOULOUSE (AFP) - 

La préfecture de la Haute-Garonne a déclenché dimanche la procédure d'alerte aux particules en suspension PM10 (dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres), annonce dans un communiqué l'observatoire de la qualité de l'air en Occitanie, Atmo Occitanie.

Dans ce département, la vitesse a été réduite pour la journée de 20 km/h sur les axes routiers et autoroutiers, selon un tweet de la préfecture.

"La cause principale de cette pollution est l'accumulation des particules en suspension du fait d'une atmosphère très stable et d?un vent faible", explique Atmo Occitanie.

"Ces particules peuvent être émises par le trafic routier, les dispositifs de chauffage, les industries, ou peuvent être d?origine naturelle", souligne l'observatoire dans son communiqué.

L'épisode de pollution touche aussi le département du Tarn, mais à un niveau inférieur, le département étant placé en procédure d'information.

Pour l'ensemble de la population, les autorités recommandent de réduire les activités physiques et sportives intenses, et pour les personnes vulnérables d'éviter en outre les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe.

© 2018 AFP