Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Les tweets racistes contre Jeanne d'Arc 2018 sont "honteux", déclare Marine Le Pen

© AFP | La présidente du Front national Marine Le Pen le 23 janvier 2018 à l'Assemblée nationale à Paris

PARIS (AFP) - 

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a qualifié dimanche sur BFMTV de "honteux" les tweets racistes contre une jeune métisse choisie pour incarner Jeanne d'Arc aux prochaines festivités annuelles célébrant l'héroïne d'Orléans.

"C'est honteux ! Il faut que tout le monde comprenne que ces fêtes qui se déroulent chaque année sont là pour exprimer les valeurs que défendait Jeanne d'Arc", a-t-elle déclaré.

"Ce n'est pas un +biopic+ de Jeanne d'Arc, ce n'est pas un film (sur) Jeanne d'Arc, ce sont des valeurs d'engagement, ce sont des valeurs de foi. Et cette jeune fille, en l'occurrence, répond à tous les critères et ceci n'a évidemment strictement rien à voir avec la couleur de la peau", a souligné la finaliste de l'élection présidentielle.

Mathilde Edey Gamassou -qui a des origines béninoises par son père et polonaises par sa mère- a été choisie lundi parmi environ 250 candidates pour être la cinquantième incarnation de Jeanne d'Arc lors des fêtes johanniques célébrant chaque année au printemps la victoire en avril 1429 de la Pucelle sur les Anglais qui assiégeaient Orléans.

L'annonce de ce choix a déclenché sur les réseaux sociaux un déferlement de commentaires injurieux des tenants de la droite identitaire.

Le procureur de la République à Orléans a ouvert mercredi une enquête préliminaire pour "provocation publique à la discrimination et la haine raciale" à propos de deux tweets comparant cette jeune femme à un singe.

© 2018 AFP