Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Je suis candidat à la présidence de la Turquie, depuis ma prison"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taxes américaines : "L'UE ne peut pas permettre qu'elle se fasse rouler dessus sans réaction"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Full muddle jacket"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Shenzhen, ancien port de pêche symbole du miracle économique chinois

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L'Europe riposte aux droits de douane américains

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"7 minutes contre le Franc CFA" : des artistes se mobilisent

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La Grèce peut-elle couper le cordon financier avec l'UE sans danger ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Une choc du Time sur les séparations des familles de migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Élections en Turquie : Recep Tayyip Erdogan menacé ?

En savoir plus

Valverde "super heureux de la victoire" à Abou Dhabi

© AFP | L'Espagnol Alejandro Valverde terminant la 5e et ultime étape du Tour d'Abou Dhabi cycliste qu'il remporte, le 25 février 2018

JEBEL HAFEET (EMIRATS ARABES UNIS) (AFP) - 

L'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) s'est déclaré "super heureux de la victoire" au Tour d'Abou Dhabi cycliste après avoir fait la différence dans la seule ascension de la 5e et ultime étape, dimanche, sur le Colombien Miguel Angel Lopez (Astana).

"C'est notre première victoire de l'année au niveau du WorldTour, ce qui la rend d'autant plus importante que les meilleurs étaient là", a réagi Valverde.

"Je tiens avant tout à remercier mon équipe pour le phénoménal travail accompli durant la semaine en me protégeant et en me plaçant dans les meilleures dispositions. Aujourd'hui, je n'ai qu'à démarrer quand c'est nécessaire", a ajouté l'Espagnol qui a finalement devancé de 17 secondes le Néerlandais Wilco Kelderman, Lopez prenant la 3e place du général à 29 sec.

L'étape, avec en final l'ascension sur dix kilomètres du Jebel Hafeet, a donné lieu à une empoignade entre Valverde et Lopez sur 4 km. Mais l'Espagnol s'est montré le fort plus au sprint. Le Français Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) a pris la troisième place de l'étape.

L'un des favoris, le Néerlandais Tom Dumoulin, qui a été victime samedi d'une crevaison lors du contre-la-montre (sa spécialité), a encore eu des problèmes mécaniques dimanche lors de l'ascension de Jebel Hafeet.

Cette montée, longue de 10,8 kilomètres (à 6,6% de pente) jusqu'à 1025 m d'altitude, a tenu ses promesses, venant à bout des quatre anciens leaders de l'édition 2018, l'Australien Rohan Dennis, l'Allemand Phil Bauhaus, l'Italien Elia Viviani et le Norvégien Alexander Kristoff.

La première étape du Tour d'Abou Dhabi, mercredi, avait été marquée par la chute et l'abandon sur blessure du Britannique Mark Cavendish, l'un des meilleurs sprinteurs du monde.

© 2018 AFP