Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire, le PDCI allié de Ouattara rejette un "parti unifié"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : de l'Espagne aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne, les voix s'élèvent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Royaume" : Yumi et Moonboy, un tandem poétique, électro-pop

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fête de la musique : une fête qui résonne au-delà des frontières

En savoir plus

Moyen-Orient

Arabie saoudite : les femmes autorisées à entrer dans l'armée

© Fayez Nureldine, AFP | Des journalistes saoudiens observant des exercices militaires à Hafr al-Batin en mars 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/02/2018

Des postes militaires ont été, pour la première fois, ouverts aux femmes dans plusieurs régions d'Arabie saoudite. Une avancée, même si les Saoudiennes sont encore confrontées à de nombreuses restrictions.

Il devrait bientôt y avoir femmes militaires en Arabie saoudite. Le ministère de l'Intérieur a, en effet, donné la possibilité aux Saoudiennes de faire acte de candidature dans un certain nombre de provinces, parmi lesquelles Al-Qasim, Médine, La Mecque et Riyad. Les Saoudiennes avaient jusqu'au mercredi 28 février pour postuler.

Les candidates doivent avoir grandi dans le royaume, avoir entre 25 et 35 ans et avoir fait des études supérieures. Autre condition : la tutelle masculine de la femme doit résider à proximité du lieu de l'emploi.

Depuis l'année dernière, le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane, âgé de 32 ans, a lancé une série de réformes pour stimuler la participation des femmes à la vie publique. L'objectif est de faire passer la force de travail féminine de 22 % à plus de 30 % d'ici 2030.

Encore de nombreuses restrictions

Le gouvernement a ainsi annoncé mi-février que les Saoudiennes étaient désormais autorisées à créer leur propre entreprise dans le royaume sans solliciter le consentement d'un tuteur masculin, afin de stimuler le secteur privé.

L'an dernier, le royaume a annoncé que les femmes seront autorisées à conduire à compter de juin 2018. Et elles ont pu, pour la première fois, entrer dans des stades de football en janvier.

>> À lire aussi : Malgré quelques avancées, les Saoudiennes restent condamnées au silence

Mohammed ben Salmane a promis une Arabie saoudite "modérée et tolérante", en rupture avec le wahhabisme, cette vision rigoriste de l'islam qui a nui jusqu'ici à son image en Occident. Mais les Saoudiennes sont encore confrontées à de nombreuses restrictions. En vertu du système de la tutelle masculine, elles doivent obtenir la permission d'un homme de leur famille pour leurs études, leurs voyages et d'autres activités.

Avec AFP

Première publication : 28/02/2018

  • ARABIE SAOUDITE

    Les Saoudiennes peuvent désormais créer leur propre entreprise

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    Malgré quelques avancées, les Saoudiennes restent condamnées au silence

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Les Saoudiennes obtiennent le droit de se présenter aux élections municipales

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)