Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe à l'épreuve

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Jean-Marie Le Pen va mieux"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Le parlement européen est dans une démarche d'agression, tous nos droits ont été violés"

En savoir plus

FOCUS

VIH en Chine : la jeunesse particulièrement exposée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ingrid Chauvin et Jimmy Jean-Louis, stars du petit écran

En savoir plus

L’invité du jour

Chef Simon : "Ce n’est plus notre corps qui décide de ce que l’on va manger, mais notre cerveau"

En savoir plus

LE DÉBAT

Colombie : la paix avec les Farc en danger ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget de la zone euro : Paris espère un accord "substantiel" à Berlin

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Thaïlande, le crime de lèse-canidé"

En savoir plus

Afrique

Le Burkina Faso, cible récurrente des jihadistes depuis 2015

© Ahmed Ouoba, AFP | La capitale Ouagadougou est régulièrement visée par des attaques terroristes ciblant les lieux fréquentés par les occidentaux.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/03/2018

Le Burkina Faso et sa capitale Ouagadougou sont régulièrement visés par des attaques terroristes. Une hausse de la violence qui coïncide avec l'émergence d'une coalition terroriste au Sahel : le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans.

Les autorités burkinabè tentent toujours d'établir, samedi 3 mars, l'identité des assaillants à l'origine de la double attaque contre l'ambassade de France et l'état-major des forces armées du Burkina Faso, menée vendredi à Ouagadougou. Le bilan, lui, reste toujours incertain. Le gouvernement fait état de huit morts parmi les forces de sécurité. Cependant, des sources sécuritaires interrogées par l'AFP font état d'une trentaine de décès, un chiffre que dément le gouvernement.

>> À lire aussi : Attaques terroristes au Burkina Faso : "Ouagadougou fait figure de maillon faible"

Ce n'est pas la première fois que le Burkina Faso est une cible jihadiste. Depuis quelques années, le pays a connu plusieurs attaques.

À Ouagadougou, les occidentaux visés ?

Dans la capitale Ougadougou, ces attaques visent généralement des cibles fréquentées par les occidentaux.

L'attaque terroriste la plus meurtrière de l'histoire du pays a fait trente victimes, dont six Canadiens et cinq Européens, le 15 janvier 2016 lors d'un raid contre l'hôtel le Splendid et le restaurant Cappuccino dans le centre de Ouagadougou. L'attaque avait été revendiquée par le groupe jihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Autre attaque d'envergure, Le 13 août 2017, deux assaillants avaient ouvert le feu sur un café-restaurant, le Aziz Istanbul, situé sur la principale avenue de la capitale, faisant 19 morts et 21 blessés. L'attaque n'avait pas été revendiquée.

L'émergence du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans.

Dans le nord du pays, des attaques de moindre envergure mais récurrentes visent les forces de sécurité, les écoles et les professeurs. Depuis 2015, elles auraient fait 133 morts, selon un bilan officiel (qui n'inclut pas l'attaque de vendredi).

Cette recrudescence de la violence coïncide avec l’alliance des principaux mouvements terroristes au sein du groupe Nusrat al-Islam wal-Muslimin ("Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans") sous l’égide du Malien Iyad Ag Ghaly, leader du mouvement terroriste Ansar Dine.

L'État burkinabè veut combattre ces incursions terroristes sur son territoire grâce à sa participation à la force antiterroriste du G5 Sahel, aux côtés de la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad. Mais pour l'instant, faute de fincancement, la force militaire conjointe peine à faire ses preuves.

Avec AFP

Première publication : 03/03/2018

  • FRANCE

    Les ambassades françaises, cibles de cinq attaques en Afrique depuis 2000

    En savoir plus

  • BURKINA FASO

    Attaques terroristes au Burkina Faso : "Ouagadougou fait figure de maillon faible"

    En savoir plus

  • BURKINA FASO

    La capitale du Burkina Faso Ouagadougou ciblée par plusieurs attaques terroristes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)