Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Plus de 68 millions de personnes chassées de chez elles à-travers le monde, en 2017"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron recadre un édutiant qui l'appelle "Manu"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inondations en Côte d'Ivoire, au moins 18 morts à Abidjan

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe à l'épreuve

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Jean-Marie Le Pen va mieux"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Le parlement européen est dans une démarche d'agression, tous nos droits ont été violés"

En savoir plus

FOCUS

VIH en Chine : la jeunesse particulièrement exposée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ingrid Chauvin et Jimmy Jean-Louis, stars du petit écran

En savoir plus

L’invité du jour

Chef Simon : "Ce n’est plus notre corps qui décide de ce que l’on va manger, mais notre cerveau"

En savoir plus

Moyen-Orient

Un avion de transport militaire russe s'écrase en Syrie

© Wikimedia Commons | L'avion de l'armée russe, un Antonov an-26,s'est écrasé à son atterissage sur la base de Hmeimim, en Syrie. (Illustration)

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/03/2018

Le ministère russe de la Défense a annoncé, mardi, qu'un avion de transport militaire s'est accidentellement écrasé lors de son atterrissage sur la base aérienne de Hmeimim, en Syrie. Les 32 passagers ont été tués.

Un avion de transport russe s'est écrasé mardi 6 mars, "apparemment" pour des raisons accidentelles, à son atterrissage sur la base militaire russe de Hmeimim, dans l'ouest de la Syrie, tuant les 32 personnes à bord, a annoncé l'armée russe.

"La catastrophe, selon les informations préliminaires, est apparemment due à un problème technique", a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué cité par les agences de presse russes. La même source précise que l'appareil s'est écrasé à 500 mètres de la piste d'atterrissage de la base russe et qu'il n'avait pas été visé par des tirs.

Une commission du ministère de la Défense va étudier "toutes les versions possibles de ce qui s'est passé", précise le communiqué.

Plusieurs crashs dans la région

Ce n'est pas le premier drame impliquant un avion de transport militaire russe se dirigeant vers Hmeimim. En décembre 2016, un Tupolev Tu-154, transportant notamment des membres des Chœurs de l'Armée Rouge, s'était écrasé dans la mer Noire peu après son décollage d'Adler (sud), faisant 92 morts.

En octobre 2017, un bombardier Su-24 s'était écrasé au décollage de Hmeimim, tuant les deux pilotes de l'appareil.

Depuis le début de son intervention militaire en Syrie en septembre 2015, l'armée russe a déployé des dizaines d'avions d'attaque et de bombardiers opérant depuis la base aérienne de Hmeimim, située dans le fief alaouite du président syrien Bachar al-Assad, près de Lattaquié.

Avec AFP

Première publication : 06/03/2018

  • SYRIE

    Syrie : le premier convoi d'aide humanitaire dans la Ghouta orientale écourte sa mission

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : les forces de Bachar al-Assad progressent dans l'enclave rebelle de la Ghouta orientale

    En savoir plus

  • SYRIE

    Ghouta orientale : pour Lavrov, les rebelles syriens doivent "agir" pour que la trêve fonctionne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)