Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar, l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Foxtrot" : Samuel Maoz dissèque la société israélienne

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : en Catalogne, certains redoutent une radicalisation du mouvement indépendantiste

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

Europa League: Marseille balade Bilbao mais perd Thauvin

© AFP / Par Emmanuel BARRANGUET | Florian Thauvin évacué sur civière lors du match d'Europa League contre l'Athletic Bilbao, le 8 mars 2018 au Vélodrome

MARSEILLE (AFP) - 

Lyon et Marseille font un pas vers les quartsUn Olympique de Marseille retrouvé a baladé l'Athletic Bilbao (3-1) mais a manqué l'occasion de tuer le suspense, en 8e de finale aller d'Europa League, et a peut-être perdu Florian Thauvin, sorti blessé, jeudi au Vélodrome.

D'abord les nouvelles qui fâchent: "Flotov", l'artificier N.1 de l'OM, est sorti sur une civière en se tordant de douleur à l'heure de jeu. S'il était blessé, Rudi Garcia perdrait son meilleur buteur (18) et passeur (14), chiffres toutes compétitions confondues.

Ensuite la réduction du score de Bilbao vient d'un penalty très contesté par les Marseillais, transformé par Aritz Aduriz (45+3), sur quasiment la seule occasion basque.

Mais les bonnes nouvelles sont plus nombreuses. L'OM a quand même pris une option sur les quarts grâce à un doublé d'un Lucas Ocampos (1, 57) en feu et une volée de Dimitri Payet (14), et mis fin à une série de quatre matches sans victoire, après les deux 3-0 au Paris SG, en L1 et en Coupe de France.

Maxime Lopez, préféré à Frank Anguissa, a réussi un grand match, à l'origine des deux premiers buts, et aurait pu marquer le sien (70). Enfin Payet est de retour vers la grande forme avec une passe pour le second but d'Ocampos, et, après deux retournés acrobatiques qui ont frôlé le but contre Nantes (1-1) dimanche, il a réussi son but spectaculaire, une volée de bijoutier.

- Le doublé d'Ocampos -

Déchaînés, les joueurs de Garcia ont joué une partition complète. Avec un peu plus de précision, Valère Germain (17, 18, 61) aurait pu déjà assurer la revanche, deux ans après l'élimination de l'OM en 16e de C3 contre l'"Athleti" (0-1/1-1).

L'OM est idéalement entré dans le match en ouvrant le score au bout de 48 secondes. Une percée de Max Lopez a décalé avec un une-deux Thauvin, centreur pour Ocampos, qui a coupé la trajectoire.

Héros contre Nantes avec son égalisation à la dernière minute, Thauvin a servi une nouvelle passe décisive dès la première contre l'Athleti. Après ses deux matches ratés contre le PSG, "Flotov" avait relancé la machine à statistiques, mais il s'est blessé, au tendon d'Achille ou à la cheville, après un contact suspect avec Aritz Aduriz.

Avant sa sortie, le duo Thauvin-Lopez allait remettre ça, un une-deux de funambules, pour aboutir au but du 2-0. Au bout de leur numéro Hiroki Sakai a centré, Xabier Etxeita a maladroitement relancé sur Dimitri Payet, qui a fait mouche sur un enchaînement contrôle poitrine-frappe.

- Penalty bien généreux -

Les Basques n'ont quasiment jamais été dangereux. Steve Mandanda a contré la frappe d'Aritz Aduriz (6) et a regardé l'attaquant de Bilbao, qui lui avait mis un but de 40 m il y a deux ans, envoyer un tir dans les nuages (37).

Mais le quintet arbitral leur a donné un penalty bien généreux pour une main d'Adil Rami, qui avait pourtant le bras collé au corps. Monsieur Jorge Sousa n'avait d'abord rien sifflé avant de se raviser sur l'intervention de son arbitre de surface.

Malgré la bronca, Aduriz a transformé la sanction (45+3), et l'OM, ultra-dominateur, se retrouvait seulement avec un petit avantage d'un but à la mi-temps.

Malgré ce coup du sort, l'OM a repris deux buts d'avance par Ocampos, d'une reprise décroisée sur un centre de Payet.

Clinton Njie, le remplaçant de Thauvin (66), a encore eu une balle de but, et Xabier Extebarria a sauvé sur sa ligne la balle de triplé d'Ocampos (83), mais l'OM n'a pas pu creuser l'écart. Il faudra finir le travail à San Mames dans une semaine, sans doute sans Thauvin.

Par Emmanuel BARRANGUET

© 2018 AFP