Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

EUROPE

Pologne : le président Andrzej Duda demande pardon aux Juifs chassés en 1968

© Gali Tibbon, AFP | Le président polonais Andrzej Duda.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/03/2018

Le président polonais Andrzej Duda a demandé pardon jeudi aux Juifs chassés de son pays lors de la campagne antisémite de 1968, une purge organisée par le régime communiste de l'époque.

Le président polonais Andrzej Duda a demandé pardon jeudi aux Juifs chassés de son pays lors de la campagne antisémite de 1968, orchestrée par le régime communiste de l'époque.

Tout en soulignant que "la Pologne libre et indépendante d'aujourd'hui n'en porte par la responsabilité", Andrzej Duda s'est adressé aux Juifs forcés à l'exil et à leurs familles : "Pardonnez, s'il vous plaît, pardonnez à la République, aux Polonais, à la Pologne d'alors".

Cette déclaration intervient à un moment où plusieurs événements, expositions, conférences et spectacles marquent le cinquantenaire de cette campagne antisémite, lancée par les autorités communistes polonaises en 1968. Cette purge, lancée au sein du parti unique et relayée par des articles d'une rare brutalité dans la presse, avait abouti au départ d'au moins douze mille Juifs polonais.

La déclaration d’Andrzej Duda intervient aussi dans un contexte de tensions entre Varsovie et Israël depuis l'adoption d'une loi polonaise controversée sur la Shoah, perçue par ses critiques comme une tentative de cacher la participation de certains Polonais au génocide des Juifs.

Avec AFP

 

Première publication : 08/03/2018

  • UN OEIL SUR LES MEDIAS

    Pologne : Duda signe la loi sur la Shoah

    En savoir plus

  • POLOGNE

    Shoah en Pologne : une loi pour mettre les historiens au pas ?

    En savoir plus

  • HOLOCAUSTE

    Israël enrage contre la Pologne après le vote d'une loi sur la Shoah

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)