Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Espagne : dans l'enfer des exploitations de fraises

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ortega Basta"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Google à l'amende pour "abus de position dominante" : les leçons du cas Microsoft

En savoir plus

LE DÉBAT

Nicaragua : la fuite en avant d'Ortega

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Paul Sanchez est revenu" et "Fleuve noir" : noir, c'est noir

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël, "État-nation du peuple juif" : un projet de loi controversé

En savoir plus

FOCUS

Pour trouver un emploi, les jeunes Chinoises passent sous le bistouri

En savoir plus

FACE À FACE

Mondial-2018 : une victoire pour les Bleus... et Emmanuel Macron ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Michel Sidibé : "On a une crise au niveau de la prévention" du sida

En savoir plus

Asie - pacifique

Visite d'Emmanuel Macron en Inde : 13 milliards d'euros de contrats signés

© Money Sharma, AFP | Le président français, Emmanuel Macron, et le Premier ministre indien, Narendra Modi.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/03/2018

Des entreprises françaises et indiennes ont signé, samedi, pour 13 milliards d’euros de contrats, dont 12 milliards pour le groupe aéronautique Safran, à l’occasion de la visite de trois jours d’Emmanuel Macron en Inde.

Le président français Emmanuel Macron a débuté, samedi 10 mars, sa visite d'État en Inde avec l'ambition de "sceller un pacte fort" avec le géant démographique d'Asie du Sud, dont Paris aimerait devenir le partenaire de choix en Europe.

À l’occasion de ce voyage, l’Élysée a annoncé que des entreprises françaises et indiennes ont signé pour 13 milliards d’euros de contrats et accords. La part française de ces 20 contrats et accords est de 50 %, l'autre moitié relevant du principe "make in India" instauré par les autorités indiennes. Les investissements prévus en Inde sont de 200 millions d’euros.

Parmi ces contrats et accords commerciaux,  figure un contrat de 12 milliards d’euros pour la fourniture et la maintenance par Safran de moteurs pour la compagnie aérienne à bas prix indienne Spice Jet. Un contrat avec Suez pour la distribution d’eau potable et la modernisation du réseau de la ville de Devangere et un contrat entre Air Liquide et Sterlite Tech ont également été annoncés.

Devenir un partenaire de référence

Parallèlement à ces 20 contrats et accords, EDF a signé un "accord industriel" avec l'électricien national Nuclear Power Corp of India (NPCIL) "en vue de la mise en œuvre de six réacteurs nucléaires" à Jaitapur, dans l'ouest du pays.

Emmanuel Macron est arrivé vendredi pour sa première visite officielle en Inde, qui durera jusqu'à lundi, avec l'objectif d'accroître des échanges économiques encore modestes et de consolider le partenariat stratégique noué il y a 20 ans, en particulier dans la défense et le nucléaire. Le président français souhaite que la France prenne la place du Royaume-Uni comme partenaire de référence de l'Inde en Europe, en profitant du départ des Britanniques de l'Union européenne l'an prochain.

Plusieurs accords entre les deux États ont également été annoncés par la présidence française, sur notamment l'échange d'informations classifiées, la fourniture de soutien logistique réciproque entre les forces armées, la migration et la mobilité et la coopération dans le développement urbain durable.

Les explications de notre envoyé spécial

 

Avec AFP et Reuters

Première publication : 10/03/2018

  • ARCHITECTURE

    Architecture : le prix Pritzker attribué à Balkrishna Doshi

    En savoir plus

  • INDE

    Au moins 14 morts dans un incendie à Bombay

    En savoir plus

  • INDE

    L'Inde deviendra la 5e puissance économique mondiale en 2018

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)