Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire, le PDCI allié de Ouattara rejette un "parti unifié"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : de l'Espagne aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne, les voix s'élèvent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Royaume" : Yumi et Moonboy, un tandem poétique, électro-pop

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fête de la musique : une fête qui résonne au-delà des frontières

En savoir plus

Asie - pacifique

Népal : un avion bangladais s'écrase à Katmandou avec 71 personnes à bord

© Saroj Basnet, AFP | Un avion de US-Bangla Airlines s'est écrasé le 12 mars près de l'aéroport de Katmandou, au Népal.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/03/2018

Un avion de la US-Bangla Airlines s'est écrasé, lundi, près de l'aéroport de Katmandou, où il se préparait à atterrir. Selon un bilan toujours provisoire, il y aurait au moins 49 morts parmi les 71 personnes à bord.

Un important nuage de fumée s'est élevé d'un terrain de football à Katmandou, à l'endroit même où l'avion bangladais de la compagnie US-Bangla Airlines a chuté, lundi 12 mars, avec 71 personnes à bord, à l'est de l'unique aéroport international du Népal. Selon la police à l'AFP, au moins 49 personnes ont péri dans l'accident.

"Quarante personnes sont mortes sur le coup et neuf autres dans deux hôpitaux de Katmandou", a déclaré à l'AFP Manoj Neupane, porte-parole de la police, précisant que 22 blessés avaient été hospitalisés, certains dans un état critique. Les sauveteurs ont dû découper l'épave pour en retirer les victimes.

Parmi les passagers figuraient 33 Népalais, 32 Bangladais, un Chinois et un Maldivien, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la compagnie aérienne, Kamrul Islam.

L'avion "hors de contrôle"

Les causes de l'accident n'étaient pas encore déterminées mais selon les autorités aéroportuaires, l'avion était "hors de contrôle" peu avant l'atterrissage. Une source aéroportuaire, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, a évoqué une possible confusion entre le pilote et les contrôleurs aériens sur la piste d'atterrissage attribuée à l'avion. Selon le directeur de l'aéroport Raj Kumar Chettri, cité par Reuters, l'appareil s'est embrasé après avoir heurté une barrière en limite de l'aéroport.

Des témoins disent avoir vu l'avion s'écraser en effectuant une deuxième tentative d'atterrissage et prendre feu après s'être arrêté sur un terrain de football proche de la piste. "Il aurait dû aller tout droit, mais il est parti dans l'autre direction", a déclaré Sushil Chaudhary, qui travaille dans les services de nettoyage de l'aéroport. "J'avais peur de le voir heurter un autre avion, mais le pilote a redressé l'appareil. Mais ensuite celui-ci s'est écrasé vers le terrain" de football.

L'aéroport de Katmandou a rouvert après avoir été brièvement fermé après l'accident, des vols à l'arrivée ayant dû être déroutés. L'aéroport est entouré de montagnes himalayennes, ce qui constitue une difficulté pour les pilotes. "L'atterrissage à Katmandou est un peu un défi en raison du terrain", a observé Gabriele Ascenzo, un pilote canadien qui assure des formations de sécurité aérienne au Népal.

Le Népal a subi plusieurs catastrophes aériennes ces dernières années, qui ont porté des coups sévères à son industrie du tourisme. La plupart de ces accidents ont été imputés à l'inexpérience des pilotes ainsi qu'à des problèmes de maintenance et de gestion.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 12/03/2018

COMMENTAIRE(S)