Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

Héritage Hallyday: les avocats de David et Laura demandent le renvoi de l'affaire

© AFP/Archives | David Hallyday et Laura Smet lors des funérailles de Johnny Hallyday le 9 décembre 2017

NANTERRE (AFP) - 

Les avocats de David Hallyday et Laura Smet ont demandé jeudi, au début de l'audience au TGI de Nanterre, le renvoi de l'examen de leur référé sur l'album posthume de leur père et le gel de ses avoirs.

"Nous avons été destinataires des différentes conclusions et pièces adverses depuis deux jours et encore ce matin, et il y a encore un certain nombre de pièces dont on doit prendre connaissance", a justifié Carine Piccio, l'un des conseils de David Hallyday.

Les avocats des aînés du rockeur cherchent notamment à connaître l'identité des personnes à la tête d'un ou deux "trusts" au sein duquel Johnny Hallyday aurait réuni tous ses actifs au bénéfice de sa femme Laeticia, conformément à un testament rédigé en juillet 2014 aux États-Unis.

Depuis plusieurs semaines, la guerre est officiellement ouverte entre les deux aînés de la star et sa veuve Laeticia, devenue l'unique bénéficiaire de l'ensemble du patrimoine et des droits d'auteurs de la légende du rock français, décédée le 6 décembre à l'âge de 74 ans.

Les avocats des deux aînés s'interrogent aussi sur l'état d'achèvement de l'album sur lequel a travaillé le rockeur, pour déterminer s'il était terminé avant sa mort ou s'il s'agit d'un album posthume.

Laura Smet et David Hallyday avaient saisi en référé (procédure d'urgence) le tribunal de Nanterre pour obtenir un droit de regard sur cet album, dont la sortie est prévue courant 2018, et le gel du patrimoine de leur père.

"Il faut mettre un terme à cette procédure qui porte atteinte à la dignité de ma cliente et met à mal ses enfants", a déclaré l'avocat de Laeticia Hallyday, Ardavan Amir-Aslani, qui s'est opposé au renvoi.

"Une campagne médiatique a été organisée", a-t-il ajouté, soulignant que Laeticia Hallyday "n'est pas la gangster qu'on s'attache à décrire. "Le trust est bénéficiaire de tous les biens de l'artiste et Laeticia Hallyday en est la bénéficiaire et, après elle, ses enfants. Que voulez-vous savoir de plus?", a-t-il conclu

Un autre recours au fond a été déposé, à Nanterre également, pour contester les modalités de succession du chanteur, rédigées en Californie.

Les aînés de la star décédée le 6 décembre estiment que son testament les "déshérite", ce qui est interdit en droit français, et demandent "que la succession soit soumise aux règles de dévolution légales" en France.

© 2018 AFP