Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Emmanuel Macron aux Etats-Unis : le président et Trump, une complicité et des désaccords

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Uberisation : naissance de l’entreprise 2.0

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Naïssam Jalal et le trio Amzik, nouveaux visages des musiques orientales

En savoir plus

L'INFO ÉCO

États-Unis-France : les taxes de la discorde

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Loi asile-immigration : "hystérisation" ou "Bérézina morale"?

En savoir plus

L’invité du jour

Jean-Claude Heudin : "L’intelligence artificielle, c’est un peu comme la force dans Star Wars"

En savoir plus

FOCUS

Cameroun : les ravages du Tramadol, drogue de synthèse prisée des jeunes

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Emmanuel Macron courtise Donald Trump, mais est-ce bien utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Herman Van Rompuy : "On ne convaincra les Européens qu'avec des résultats"

En savoir plus

EUROPE

La Russie ouvre une enquête sur la "tentative d'assassinat" de Ioulia Skripal

© Geoff Caddick, AFP | Salisbury au Royaume-Uni le 13 mars 2018, près de l'endroit où Ioulia Skripal et son père, l'ex-agent double russe Sergueï Skripal, ont été empoisonnés.

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/03/2018

Le Comité d'enquête russe a annoncé vendredi qu'il avait ouvert une enquête après la tentative de meurtre contre Ioulia Skripal, fille de l'ancien agent double russe Sergueï Skripal, ainsi que sur le meurtre d'un autre exilé russe à Londres.

La Russie a annoncé, vendredi 16 mars, avoir ouvert une enquête pour "tentative d'assassinat" de la fille de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal, victime le 4 mars, avec son père, d'un empoisonnement à Salisbury, une petite ville dans le sud-ouest de l'Angleterre.

Londres a rejeté la responsabilité de cette attaque sur la Russie et annoncé une série de sanctions contre Moscou, qui nie fermement toute implication.

>> À lire : Sous le feu des critiques occidentales, Poutine en marche vers un quatrième mandat

Le cas Nikolaï Glouchkov

Le Comité d'enquête russe, organisme placé sous l'autorité directe du Kremlin, a ajouté qu'il comptait se pencher sur la mort suspecte d'un autre exilé russe à Londres, Nikolaï Glouchkov. Cet ancien allié de l'ex-oligarque devenu opposant en exil Boris Berezovski a été retrouvé mort dans des circonstances inexpliquées à Londres lundi.

>> À lire : Affaire Skripal : le Novichok, un poison hérité de la guerre froide plus efficace que le sarin

Selon des médias russes, le corps de Nikolaï Glouchkov portait des traces de strangulation. Dans la foulée de ce décès, la police britannique avait souligné dans un communiqué qu'elle n'avait "pas de preuve d'un lien avec l'incident à Salisbury".

Pour ces deux affaires, le Comité russe se dit "prêt à travailler avec les organismes compétents en Grande-Bretagne". Londres a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête sur la mort de Nikolaï Glouchkov.

Avec AFP

Première publication : 16/03/2018

  • RUSSIE

    Affaire Skripal : Londres, Berlin, Paris et Washington accusent Moscou

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Affaire Skripal : Paris soutient Londres et reconnaît l'implication de la Russie dans l'empoisonnement

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Empoisonnement de l'ex-espion : le Royaume-Uni expulse 23 diplomates russes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)