Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

Asie - pacifique

Corée du Nord : fin des consultations en Suède, pas d'annonce concrète

© Vilhelm Stokstad, AFP | Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong Ho à Stockholm le 16 mars.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/03/2018

Les discussions entre la Suède, qui représente les intérêts américains à Pyongyang, et la Corée du Nord ont pris fin samedi à Stockholm sans annonce d'avancée concrète sur un possible sommet Donal Trump - Kim Jong-un.

Les consultations entre hauts responsables de Corée du Nord et de Suède, pays qui représente les intérêts américains à Pyongyang, se sont conclues samedi 17 mars à Stockholm sans annonce d'avancée concrète sur un possible sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un.

Rencontres de haut niveau et échanges téléphoniques au sommet se sont succédé depuis jeudi pour concrétiser le sommet historique annoncé mais toujours pas formellement confirmé entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Aucun contact direct entre les deux ennemis n'a encore eu lieu, et ni la date ni le lieu n'ont été fixés pour cette rencontre censée porter sur l'avenir du programme nucléaire nord-coréen après des mois d'escalade.

Depuis Washington, Donald Trump a appelé vendredi son homologue sud-coréen Moon Jae-in, dont le gouvernement a transmis la semaine dernière la proposition de sommet attribuée à Kim Jong-un, immédiatement acceptée par le président américain. Ce dernier a "réitéré son intention de rencontrer Kim Jong-un d'ici la fin du mois de mai", a rapporté la Maison Blanche. Donald Trump a exprimé avec Moon Jae-in un "optimisme prudent" et les deux hommes ont estimé que la Corée du Nord aurait "un avenir meilleur" en suivant "le bon chemin" vers sa dénucléarisation.

Un communiqué sommaire

À Stockholm, des consultations entre le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho, son homologue suédoise Margot Wallström et le Premier ministre suédois Stefan Löfven, entamées jeudi, devaient s'achever vendredi mais les deux parties ont décidé de prolonger pour profiter de "l'atmosphère constructive", selon Margot Wallström, de ces discussions.

Lesquelles discussions se sont conclues samedi sans annonce concrète. Les Suédois se montrent des plus prudents sur les chances de cette médiation d'aboutir dans un conflit qui alterne détente et pics de tension extrêmes depuis la guerre de Corée (1950-53). Les ministres des Affaires étrangères des deux pays ont "discuté des opportunités et des défis" s'offrant aux pays concernés "dans les efforts diplomatiques conduits pour trouver une solution pacifique au conflit" sur la péninsule coréenne, indique simplement un communiqué final du ministère suédois.

Avec AFP

Première publication : 17/03/2018

  • ÉTATS-UNIS

    Iran, Corée du Nord, climat… les couleuvres avalées par Rex Tillerson

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Sommet Trump-Kim : "c’est avant tout une victoire politique pour la Corée du Nord"

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE NORD-CORÉEN

    Les précédentes tentatives de rencontre au sommet entre la Corée du Nord et les États-Unis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)