Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

FRANCE

Législative partielle à Mayotte : duel entre la députée sortante et le candidat LR

© Ornella Lamberti, AFP | À Mayotte, le taux d'abstention de la législative partielle s'élève à 69,61 %.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/03/2018

En pleine crise sociale, les électeurs mahorais se sont rendus aux urnes dimanche, pour l'élection législative partielle visant à pourvoir le siège laissé vacant par l'annulation du scrutin de juin 2017.

Selon des résultats provisoires de l'élection législative sur la 1re circonscription de Mayotte, publiés dimanche, la députée sortante sans étiquette, Ramlati Ali, devance le candidat Les Républicains, Elad Chakrina.

Ramlati Ali recueille ainsi 36,15 % des voix selon les premiers résultats communiqués par la préfecture. Son opposant obtient, quant à lui, 32,59 % des suffrages. Le second tour aura lieu dimanche prochain.

Le scrutin s'est déroulé dans un climat très tendu, le département étant paralysé depuis le 20 février par un mouvement de contestation contre l'insécurité et l'immigration irrégulière. La participation s'est située autour de 30 %.

Ces élections avaient été annulées en janvier par le Conseil constitutionnel en raison "du faible écart de voix" entre les candidats et de certaines irrégularités. Ramlati Ali, sous l'étiquette PS (elle a ensuite siégé au sein du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale), était déjà sortie en tête du scrutin, devenant première femme députée de l'île, suivie par Elad Chakrina, avec 54 voix de moins.

Plusieurs élus avaient demandé au préfet de Mayotte, Frédéric Veau, de reporter le scrutin, ce que ce dernier, soutenu par le gouvernement, a refusé.

"Nous sommes dans un département français. L'État est présent et s'assure que les élections se déroulent normalement", a déclaré dimanche la ministre auprès du ministre de l'Intérieur, Jacqueline Gourault, sur France 3, en précisant que des forces policières avaient été envoyées sur place.

La présidente du Front national, Marine Le Pen avait appelé à soutenir le candidat LR, une démarche inédite qui s'inscrit dans sa stratégie de construction d'alliances. La droite a vivement rejeté cet appui non sollicité. La numéro deux des Républicains, Virginie Calmels, a déclaré sur Twitter préférer "perdre plutôt que de gagner grâce à une quelconque alliance avec le FN".

Avec Reuters

Première publication : 19/03/2018

  • FRANCE

    Législative partielle à Mayotte : Marine Le Pen appelle à voter pour le candidat Les Républicains

    En savoir plus

  • MAYOTTE

    Mayotte : poursuite du blocage de l'île malgré un accord de principe

    En savoir plus

  • FRANCE

    Grève à Mayotte : visite mouvementée pour la ministre des Outre-Mer, Annick Girardin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)