Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestation de l'opposition sénégalaise contre un projet de réforme électorale controversé

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Autocars : quand la grève à la SNCF fait recette

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Corée du Sud : l'ancien président Lee Myung-bak visé par un mandat d'arrêt

© Jewel Samad, AFP | L'ancien président sud-coréen Lee Myung-bak est visé par un mandat d'arrêt.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/03/2018

Un tribunal sud-coréen a émis jeudi un mandat d'arrêt contre l'ex-président Lee Myung-bak, quelques jours après son interrogatoire par des procureurs à propos d'accusations de corruption.

Un nouveau dirigeant sud-coréen inquiété par la justice. Selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, un tribunal a émis jeudi 22 mars un mandat d'arrêt contre l'ancien président Lee Myung-bak. Président de 2008 à 2013, il est soupçonné d'avoir accepté des millions d'euros de pots-de-vin.

L'enquête porte entre autres sur le groupe Samsung. Celui-ci est soupçonné d'avoir acheté le pardon présidentiel dont avait bénéficié en 2009 son président Lee Kun-hee, lequel avait été condamné à du sursis pour évasion fiscale.

Samsung aurait versé pour le compte de l'ancien président 6 milliards de wons (4,5 millions d'euros) à un cabinet d'avocats américain. Le premier conglomérat sud-coréen comme l'ex-président rejettent ces accusations.

Désormais, les quatre anciens présidents sud-coréens encore en vie ont été à un moment ou à un autre mis en cause, poursuivis ou condamnés pour corruption.

Avec AFP

Première publication : 22/03/2018

  • CORÉE DU SUD

    Corée du Sud : une cour d'appel ordonne la libération de l'héritier de Samsung

    En savoir plus

  • DROITS DE L'HOMME

    Accusé de "violations des droits fondamentaux", Samsung visé par une plainte

    En savoir plus

  • CORÉE DU SUD

    Corée du Sud : l'héritier de l'empire Samsung condamné à 5 ans de prison

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)