Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

SPORT

Ligue des champions : Liverpool et le Barça n'ont pas fait dans la demi-mesure

© Anthony Devlin, AFP | Mohamed Salah, auteur du premier but de Liverpool face à Manchester City.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 05/04/2018

Auteur d'une première période de haute volée face à Manchester City, Liverpool a fait un grand pas vers les demi-finales de la Ligue des champions (3-0). Constat identique pour le Barça, qui n'a fait qu’une bouchée de l'AS Roma au Camp Nou (4-1).

Et dire que jusqu’à ce mercredi 4 avril, on disait Manchester City insubmersible. À Anfield, il n’a fallu qu’une demi-heure aux Skyblues pour saborder leur incroyable saison, balayés par la puissance offensive de Liverpool, en quart de finale aller de la Ligue des champions (3-0). Un naufrage pour le leader incontesté de la Premier League, dont les chances de qualification pour les demies sont désormais grandement hypothéquées.

Face à des Reds galvanisés par leur public incandescent, les Citizens n’ont jamais été dans le tempo. Bousculés physiquement, à la rue tactiquement, ils ont plié à trois reprises dès la première demi-heure de jeu. C’est tout d’abord Mohamed Salah qui a lancé les débats, à bout portant devant Ederson (1-0, 12e), avant qu’Oxlade ne double la mise d’une lourde frappe (2-0, 20e). Et, sur une nouvelle action d’école, Liverpool a clôt le score à la pause par Mané, qui a coupé de la tête un centre au cordeau de Salah (3-0, 31e).

Salah blessé, Liverpool solidaire

Au retour des vestiaires, les Citizens ont profité de la baisse de rythme des Reds, sans toutefois parvenir à forcer la décision. Malgré la rentrée de Sterling et les tentatives répétées de Sané côté gauche, la défense de Liverpool a tenu bon, repoussant jusqu’au coup de sifflet final les vagues bleu ciel. Score final, 3-0, et une soirée idyllique pour Anfield et ses protégés, qui pourront toutefois regretter la sortie de Salah sur blessure (adducteurs), juste avant l’heure de jeu.

Jeudi, Manchester City se lèvera donc avec une sacrée gueule de bois doublée d’ambitions européennes balayées. Et la pilule aura probablement du mal à passer pour Guardiola, qui aura au moins profité de la démonstration pour mettre un nom sur sa bête noire. En cinq ans et treize confrontations, Jürgen Klopp est le seul technicien qui présente une balance positive face au coach catalan : sept victoires pour cinq défaites et un match nul. Un bilan au sein duquel la démonstration de ce mercredi soir tiendra sans nul doute une place de choix.

Frustré, City aura tout de même l’occasion de retrouver le sourire le week-end prochain en championnat, puisqu’il pourrait être sacré champion au soir de la 33e journée. Une consolation qui ne manquerait pas de saveur, puisque cette première couronne depuis 2014 pourrait lui être décernée en cas de victoire face à son rival et voisin Manchester United.

Le Barça a fait le job

À la différence du choc anglais évoqué plus haut, l’autre quart de finale au programme n’aura pas accouché d’une grande soirée de football. Face à un collectif de l’AS Roma appliqué mais limité, le FC Barcelone a assuré l’essentiel en décrochant une large victoire, en toute sérénité.

Dominateurs, les Catalans ont logiquement ouvert le score juste avant la mi-temps sur un but contre son camp du capitaine De Rossi (1-0, 39e), imité après la pause par son coéquipier Manolas (2-0, 55e). Dans la foulée, Piqué a profité d’une tentative de Suarez repoussée difficilement par Alisson pour aggraver la marque (3-0, 59e).

Une large avance réduite à l’entame des dix dernières minutes par Dzeko, qui s’est défait du marquage de Jordi Alba pour tromper Ter Stegen et maintenir un mince espoir côté romain (3-1, 80e), avant que Suarez n’y mette un terme juste avant le coup de sifflet final (4-1, 87e). Sauf miracle dans une semaine à Rome, le Barça sera donc bel et bien au rendez-vous des demi-finales de la Ligue des champions.

Première publication : 04/04/2018

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : le Real Madrid et le Bayern Munich aux portes des demies

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Soudan : Salma al-Majidi, première femme sur le banc d'un club de football masculin

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Foot européen : Manchester City et le Bayern Munich se rapprochent du titre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)