Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"La Grèce, ses blessures fermées, et celles qui restent ouvertes"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

Moyen-Orient

Ghouta orientale : à Douma, l'offensive meurtrière du régime syrien ne faiblit pas

© AFP | La ville de Douma sous les bombardements, dans la Ghouta orientale, le 7 avril 2018.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/04/2018

L'armée syrienne continue de bombarder Douma, ultime poche rebelle de la Ghouta orientale. Samedi, les raids aériens ont tué 30 civils, portant le bilan total à 70 morts. Les secouristes dénoncent l'usage d'armes chimiques, dont du chlore.

Le régime syrien a poursuivi, samedi 7 avril, ses intenses raids aériens sur Douma, le dernier fief rebelle de la Ghouta orientale. Au total, ces bombardements ont tué 70 civils en 24 heures. Onze cas de suffocation ont en outre été rapportés, des secouristes dénonçant un recours au "gaz de chlore toxique".

Après une accalmie de plusieurs jours, les forces du régime de Bachar al-Assad, qui ont déjà reconquis 95 % des zones rebelles de la Ghouta, ont repris le 6 avril leurs raids aériens dévastateurs. Elles ciblent la ville de Douma, tenue par le groupe rebelle islamiste Jaïch al-Islam, qui semble exclure toute évacuation.

Vendredi, 40 habitants avaient trouvé la mort. Samedi, ce sont 30 civils, dont 8 enfants, qui ont à leur tour péri dans les frappes aériennes, selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Chloé Domat, correspondante au Liban

Le régime accusé d'utiliser du gaz de chlore

Les secouristes des Casques blancs ont dénoncé un recours au "gaz de chlore toxique" après onze cas de suffocation rapportés par l'OSDH. La Syrian american medical society (Sams), une ONG apportant un soutien logistique aux établissements médicaux de la Ghouta, a également apporté un témoignage similaire. Un médecin à Douma a traité "un certain nombre de patients présentant les symptômes d'une exposition au gaz de chlore", a indiqué à l'AFP Mohamed Kattoub, un responsable de Sams.

Mais les médias étatiques, citant une source officielle, ont fustigé une "farce" et des "fabrications" des rebelles. La Russie a également affirmé dimanche que le régime syrien n'a pas employé d'armes chimiques contre les rebelles à Douma. "Nous démentons fermement cette information", a déclaré le général Youri Evtouchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, selon des propos rapportés par les agences russes. "Nous sommes prêts, une fois que Douma sera libérée, à envoyer immédiatement des spécialistes russes en défense nucléaire, chimique et biologique pour recueillir les données qui confirmeront que ces assertions sont montées de toutes pièces", a-t-il ajouté.

Le pouvoir syrien justifie son offensive en cours en pointant du doigt les obus et roquettes meurtriers tirés par les insurgés de la Ghouta sur sa capitale. Samedi, six civils ont été tués dans des bombardements sur Damas, selon la télévision d'État.

Mais le porte-parole de Jaïch al-Islam, Hamza Bayraqdar, a assuré que les rebelles n'avaient visé aucun quartier de Damas. Il a assuré que "les négociations ne se sont pas interrompues" avec la partie russe, et réitéré la position du groupe, qui martèle vouloir rester dans la Ghouta.

Avec AFP

Première publication : 07/04/2018

  • SYRIE

    Reprise des raids aériens sur Douma dans la Ghouta orientale après l'échec des négociations

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : les rebelles de Jaich al-Islam commencent à évacuer la Ghouta orientale

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : Damas affirme avoir repris la quasi-totalité de la Ghouta

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)