Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Espagne : dans l'enfer des exploitations de fraises

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ortega Basta"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Google à l'amende pour "abus de position dominante" : les leçons du cas Microsoft

En savoir plus

LE DÉBAT

Nicaragua : la fuite en avant d'Ortega

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Paul Sanchez est revenu" et "Fleuve noir" : noir, c'est noir

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël, "État-nation du peuple juif" : un projet de loi controversé

En savoir plus

FOCUS

Pour trouver un emploi, les jeunes Chinoises passent sous le bistouri

En savoir plus

FACE À FACE

Mondial-2018 : une victoire pour les Bleus... et Emmanuel Macron ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Michel Sidibé : "On a une crise au niveau de la prévention" du sida

En savoir plus

Afrique

L'Algérie donne son accord à la béatification à Oran des moines de Tibéhirine

© Fayez Nureldine, AFP | Les sept moines assassinés au monastère Notre-Dame de l'Atlas, à Tibéhirine, en 1996.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/04/2018

L'Algérie a donné au Vatican son accord pour la béatification à Oran des moines français de Tibéhirine, assassinés en 1996 dans des circonstances mystérieuses, a annoncé, mardi, sur France 24, le ministre algérien des Affaires étrangères.

Les moines de Tibéhirine avaient été déclarés martyrs en janvier. Leur béatification n'est plus qu'une affaire de quelques mois. Invité de France 24, le ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a déclaré que l’Algérie a donné son feu vert pour la béatification, à Oran, des moines français âgés de 45 à 82 ans. Enlevés en mars 1996 dans leur monastère de Notre-Dame de l'Atlas, à 80 km au sud d’Alger, les sept religieux avaient ensuite été assassinés dans des conditions qui restent obscures.

"L'Algérie a donné son accord pour la béatification de ces moines et ça a été signifié au Vatican", a déclaré Abdelkader Messahel le 10 avril. "La béatification se fera dans quelques mois, dans quelques semaines, à Oran", a-t-il précisé.

Interrogé sur une possible présence du pape François à cette cérémonie en Algérie, le chef de la diplomatie algérienne ne l'a pas exclue : "On verra, pourquoi pas". Fin janvier, le pape François avait ouvert la voie à leur béatification en les déclarant martyrs, au côté de douze autres religieux et religieuses tués en Algérie entre 1994 et 1996 – dont l'ancien évêque d'Oran, Pierre Claverie.

Polémique

La mort des sept moines de Tibéhirine avait été annoncée le 23 mai 1996 par le Groupe islamique armé (GIA) dans un communiqué. Mais l’enquête est sujette à polémiques. Des doutes pèsent notamment sur la thèse officielle avancée à l'époque par Alger, celle d'un enlèvement puis d'un assassinat des moines par le GIA en pleine guerre civile. Des soupçons ont, depuis, émergé sur une possible implication des services secrets militaires algériens.

Mais l’hypothèse a été balayée par le ministre algérien des Affaires étrangères : "Nous n’avons pas peur de la vérité", répond Abdelkader Messahel. "Tout le monde sait dans quelles circonstances ils ont disparu, les Français le savent, les Algériens le savent."

"La coopération entre les appareils judiciaires algérien et français a été totale, nous avons travaillé en toute transparence", a-t-il déclaré en guise de réponse aux familles qui dénoncent, de leurs côtés, le manque de coopération des autorités d’Alger pour faire éclore la vérité.

Première publication : 11/04/2018

  • ALGÉRIE

    Moines de Tibéhirine : ce que disent les dernières expertises

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Enquête sur la mort des moines de Tibéhirine : l’Algérie a remis des prélèvements à la France

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Tibéhirine : les sept moines assassinés en 1996 reconnus martyrs en vue de leur béatification

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)