Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

L'Arabie saoudite accueille des exercices militaires multinationaux

© Saudi Royal Palace/AFP | Une photo fournie par le palais royal saoudien le 16 avril 2018 montre (de G à D) le roi de Bahrein Hamad ben Issa Al Khalifa, le roi Abdallah II de Jordanie, l'émir du Koweït cheikh Sabah al-Ahmad al-Jaber al-Sabah, le roi Salmane d'Arabie, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, et le prince héritier d'Abou Dhabi Mohammed ben Zayed, lors de la cérémonie de clôture de l'opération Gulf-Shield 1

RYAD (AFP) - 

L'Arabie saoudite a achevé lundi des exercices militaires impliquant plus d'une vingtaine de pays, un jour après avoir accueilli un sommet arabe qui a condamné "l'ingérence croissante" de l'Iran dans la région.

Organisée sur la côte est de l'Arabie saoudite, l'opération - baptisée Gulf Shield-1 - impliquait des man?uvres de recherche et de sauvetage ainsi que des opérations navales et aériennes, ont indiqué des responsables.

Le roi Salmane a présidé la cérémonie de clôture de ces manoeuvres, qui ont selon lui mis en évidence une "alliance unifiée" entre plus de 24 pays contre les menaces militaires.

"L'événement (...) vise à démontrer notre capacité à mener une action militaire conjointe, la volonté de la région de soutenir l'unité arabe et sa capacité à dissuader toute menace", a indiqué le porte-parole militaire Abdullah Subaei dans un communiqué du ministère de l'Information.

"Cet exercice démontre la coopération de pays amis, notre expérience et notre expertise pour faire face à ces menaces", a-t-il ajouté.

Dimanche, lors du sommet annuel de la Ligue arabe, le roi Salmane a critiqué "l'ingérence flagrante" de l'Iran dans la région.

L'Arabie saoudite sunnite et l'Iran chiite, les deux puissances rivales dans la région, sont engagées depuis des années dans des conflits par alliés interposés, que ce soit en Syrie, au Yémen, en Irak ou au Liban.

Ryad est depuis 2015 à la tête d'une coalition militaire au Yémen en soutien aux forces du président Abd Rabbo Mansour Hadi contre les rebelles chiites Houthis.

En novembre, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane avait présidé le premier sommet d'une coalition antiterroriste impliquant une quarantaine de pays musulmans.

© 2018 AFP