Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Espagne : dans l'enfer des exploitations de fraises

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ortega Basta"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Google à l'amende pour "abus de position dominante" : les leçons du cas Microsoft

En savoir plus

LE DÉBAT

Nicaragua : la fuite en avant d'Ortega

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Paul Sanchez est revenu" et "Fleuve noir" : noir, c'est noir

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël, "État-nation du peuple juif" : un projet de loi controversé

En savoir plus

FOCUS

Pour trouver un emploi, les jeunes Chinoises passent sous le bistouri

En savoir plus

FACE À FACE

Mondial-2018 : une victoire pour les Bleus... et Emmanuel Macron ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Michel Sidibé : "On a une crise au niveau de la prévention" du sida

En savoir plus

Gaspard Noé, Pierre Salvadori et Romain Gavras à la Quinzaine des réalisateurs

© AFP/Archives | Le réalisateur d'origine argentine Gaspar Noé à Cannes en 2012

PARIS (AFP) - 

Les nouveaux films de Gaspar Noé, Pierre Salvadori, Romain Gavras ou encore Philippe Faucon seront présentés à la Quinzaine des réalisateurs, section parallèle du Festival de Cannes qui fêtera cette année ses 50 printemps et mettra à l'honneur de nombreux films en langue espagnole.

Vingt films au total, dont six français et autant en langue espagnole - d'horizons aussi divers que l'Espagne, l'Argentine, la Colombie - ont été retenus par les équipes d'Edouard Waintrop, le délégué général, dont c'est la dernière année à la tête de la Quinzaine.

Il sera remplacé par l'Italien Paolo Moretti, qui a notamment travaillé pour la Mostra de Venise.

Saluant "la liberté absolue" dont il a bénéficié pendant sept ans, M. Waintrop a choisi de présenter pour cette édition "Climax", le nouveau film du sulfureux Gaspar Noé ("Love", "Irréversible").

"En liberté!", une comédie de Pierre Salvadori avec Adèle Haenel, "Amin" de Philippe Faucon, trois ans après le succès de "Fatima", "Les confins du monde" de Guillaume Nicloux sur la guerre d'Indochine avec Gaspard Ulliel en vedette ainsi que "Le monde est à toi" de Romain Gavras avec Isabelle Adjani complètent cette sélection côté français, qui compte également un premier film, "Joueurs" de Marie Monge.

"On va beaucoup parler espagnol cette année", a souligné mardi le délégué général lors d'une conférence de presse. C'est un film colombien, "Les oiseaux de passage" de Ciro Guerra et Cristina Gallego, qui va en effet ouvrir la Quinzaine.

Autres films sélectionnés: "Carmen y Lola", une histoire d'amour entre femmes dans le milieu gitan réalisée par une cinéaste espagnole, "Buy me a gun", un "mélange entre Peter Pan et Mad Max" au Mexique, selon les termes du sélectionneur ou encore "Petra", qui parle de la Catalogne.

L'animation sera au rendez-vous avec "Mirai, ma petite soeur" du Japonais Maromu Hosoda. Le cinéma de genre sera lui représenté avec le film américain "Leave no trace", avec Nicolas Cage.

Enfin, le Tunisien Mohamed Ben Attia, récompensé à Berlin pour "Hedi, un vent de liberté", viendra présenter son nouveau film "Mon cher enfant".

© 2018 AFP