Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Des ultras au gardien de but de Liverpool : "Tes enfants méritent de mourir"

En savoir plus

L’invité du jour

Samia Orosemane : "On peut se moquer avec bienveillance et avec amour"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La chute de la monnaie turque s'invite dans la campagne

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"L'Italie cède au diktat de l'Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guy Forget : "C'est une nouvelle version du tournoi de Roland-Garros"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sport : un Forum mondial pour lutter contre le dopage

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Égypte : quels défis pour le président réélu Abdel Fattah Al-Sissi ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

Mélenchon: la "radicalité" du président a poussé "au rapprochement"

© AFP/Archives | Jean-Luc Melenchon à une manifestation le 14 avril 2018 à Marseille contre la politique d'Emmanuel Macron

MARSEILLE (AFP) - 

Le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon a estimé jeudi que "la radicalité du comportement du président" avait "poussé au rapprochement de tout le monde", en marge d'une manifestation contre la politique du gouvernement à Marseille.

"On est dans un processus où la radicalité du comportement du président a évidemment poussé au rapprochement de tout le monde", a déclaré le député des Bouches-du-Rhône, interrogé sur une éventuelle "convergence des luttes". Le président "donne le sentiment chaque semaine d'inventer des diversions et de vouloir aller encore plus loin".

"Il faut faire attention à bien affirmer les revendications de chacun, les gens ne se mettent pas en mouvement pour faire la convergence des luttes, ils se mettent en mouvement pour défendre les revendications qui correspondent à leur métier, à leur corporation et la défense du service public", a-t-il aussi estimé. "Il faut prendre en compte ça pour que le mouvement s'enracine bien et en même temps il faut organiser de matière méthodique le fait que l'on puisse agir en commun", a-t-il encore poursuivi.

Revenant sur les propos du président de la République, qui a notamment défendu ses réformes dans les Vosges mercredi après avoir été interpellé par des cheminots, Jean-Luc Mélenchon a jugé qu'un président "ne devrait pas parler comme ça": "on en a connu d'autres qui faisaient les marioles comme ça. Juppé aussi, il était droit dans ses bottes, il a bien fallu qu'il les enlève".

"Ce n'est pas une bonne façon de faire que d'annoncer aux gens +Je vais vous passer dessus, je vais vous broyer, je vais vous écraser+", a poursuivi le député.

© 2018 AFP