Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Des ultras au gardien de but de Liverpool : "Tes enfants méritent de mourir"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La chute de la monnaie turque s'invite dans la campagne

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"L'Italie cède au diktat de l'Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guy Forget : "C'est une nouvelle version du tournoi de Roland-Garros"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

Trafic SNCF vendredi: perturbé en début de matinée avant un retour à la normale

© AFP | Une employée de la SNCF devant des quais vides de la gare Saint-Lazare jeudi, jour de grève pour protester contre la réforme ferroviaire, le 19 avril 2018

PARIS (AFP) - 

Le trafic à la SNCF sera encore perturbé "en début de matinée" vendredi, avant un "retour progressif à la normale", à l'issue du quatrième épisode de grève qui s'achèvera à 07H55, a indiqué le groupe ferroviaire.

Il y aura neuf TER sur dix, ainsi que quatre trains Transilien et Intercités sur cinq, selon la SNCF. Le trafic TGV et à l'international sera normal.

En Ile-de-France, la circulation sera normale pour les RER A et B, exploités par la SNCF avec la RATP, où la CGT de cette régie de transports en commun appelle à la grève vendredi.

Le quatrième épisode de deux jours de grève à la SNCF, commencé mardi soir, a entraîné de fortes perturbations du trafic. La cinquième séquence de la grève lancée par les syndicats CGT, Unsa et CFDT aura lieu de dimanche soir à 20H00 jusqu'à mercredi à 07H55.

Le syndicat SUD-Rail appelle lui à une grève illimitée depuis le lancement début avril de cette mobilisation contre la réforme du rail, jugée "indispensable" par l'exécutif.

Jeudi, l'intersyndicale CGT-Unsa-SUD-CFDT a décidé de suspendre sa participation à la concertation avec la ministre des Transports Élisabeth Borne et demandé à négocier avec le Premier ministre Édouard Philippe.

© 2018 AFP