Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le best of du Festival de Cannes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2018 : le Japonais Kore-Eda remporte la Palme d'or

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : le risque régional d'épidémie d'Ebola est élevé (OMS)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Michel Platini confesse une " petite magouille " lors du Mondial 1998

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Commerce international : Donald Trump maintient la Chine sous pression

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Ambassade américaine à Jérusalem : célébration à Jérusalem, violences à Gaza.

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2018 : "Capharnaüm", film coup de poing de Nadine Labaki

En savoir plus

TECH 24

RGPD : l'Europe se rêve en chevalier blanc des données personnelles

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2018 : Vanessa Paradis en productrice de pornos gays

En savoir plus

Gironde : 170 hectares de pinède brûlés dans un incendie

© AFP/Archives | Plus de 170 hectares de pinède ont été ravagés par les flammes vendredi soir dans le sud-est de la Gironde. 

BORDEAUX (AFP) - 

Plus de 170 hectares de pinède ont été ravagés par les flammes vendredi soir dans le sud-est de la Gironde, a-t-on appris auprès des pompiers qui considéraient le feu comme "fixé" samedi matin mais surveillaient toujours "un risque de reprise important".

Le feu, qui s'est déclaré autour de 18H00 sur la commune de Saint-Michel-de-Castelnau, à 90 km au sud-est de Bordeaux, dans une "zone non urbanisée" à la limite du département des Landes, a nécessité au plus fort de l'incendie le déploiement de 120 pompiers et d'une trentaine de véhicules, selon le Codis de la Gironde.

Dans la soirée, un bombardier d'eau a effectué deux largages au-dessus des flammes, en appui aux pompiers qui sont finalement parvenus à "fixer" le feu, c'est-à-dire à faire en sorte qu'il arrête de se propager.

Samedi matin, les moyens sur place ont été réduits à une soixantaine de pompiers et une douzaine de véhicules, selon le commandant Philippe Carrière, du Codis girondin. "Le feu est fixé, mais pas totalement maîtrisé. Il y a un risque de reprise important. Des opérations de noyage vont être nécessaires", a-t-il expliqué à l'AFP.

La température a dépassé les 26 degrés vendredi dans le département.

Depuis mercredi, avec des températures largement au dessus des normales de saison, la France vit "une séquence estivale précoce remarquable", selon Météo France.

Cette séquence doit se prolonger jusqu'à dimanche avant l'arrivée d'un front instable qui devrait nettement faire baisser les températures.

© 2018 AFP