Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Anti_Fashion, mais pas anti-mode !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La France à l'honneur au forum de Saint-Pétersbourg

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : les étudiants en colère

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Trump - Kim : rupture prononcée, paix envolée ?

En savoir plus

POLITIQUE

"Un personnage de roman" : Philippe Besson a suivi Macron pendant la campagne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Zabou Breitman, maîtresse de cérémonie de la 30e Nuit des Molières

En savoir plus

L’invité du jour

Chantal Barry : "L'État irlandais doit cesser de 'torturer' les femmes"

En savoir plus

Migrants dans les Alpes françaises: renforts "importants" pour contrôler les frontières

© AFP/Archives | Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, pendant la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 11 avril 2018

PARIS (AFP) - 

Le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé l'envoi dimanche soir de renforts "importants" de forces de l'ordre pour "s'assurer du respect absolu du contrôle des frontières" dans le sur des Alpes, théâtre ce week-end d'actions menées par des activistes d'ultra-droite et d'autres pro-migrants.

M. Collomb "condamne avec la plus grande fermeté l?ensemble des provocations, gesticulations et incidents qui ont marqué ce week-end dans (le département des) Hautes-Alpes et dont des groupes d?activistes d'ultra droite et d?ultra gauche sont respectivement à l'origine", selon un communiqué.

M. Collomb "condamne avec la plus grande fermeté l?ensemble des provocations, gesticulations et incidents qui ont marqué ce week-end dans les Hautes-Alpes et dont des groupes d?activistes d'ultra droite et d?ultra gauche sont respectivement à l'origine".

Samedi et dimanche matin, des militants de Génération Identitaire, un groupuscule d'extrême droite, ont bloqué un col, celui de l'Echelle, emprunté par les migrants pour passer d'Italie en France.

Puis dimanche, "un groupe de plus d'une centaine d?activistes pro-migrants français et italiens s'est présenté ce midi au col du Montgenèvre, en provenance d?Italie, en vue de faire franchir la frontière illégalement et en force à une trentaine de migrants", a précisé le ministre.

A cette occasion, a-t-il dit, "des violences ont été commises vis-à-vis des forces de l?ordre et un véhicule de la gendarmerie nationale a été dégradé".

M. Collomb, qui défend son projet controversé sur l'asile et l'immigration à l'Assemblée nationale, a dit "sa volonté de combattre ceux qui souhaitent faire échec aux contrôles des frontières comme ceux qui prétendent se substituer aux forces de l?ordre dans ces missions".

© 2018 AFP