Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Des ultras au gardien de but de Liverpool : "Tes enfants méritent de mourir"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La chute de la monnaie turque s'invite dans la campagne

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"L'Italie cède au diktat de l'Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guy Forget : "C'est une nouvelle version du tournoi de Roland-Garros"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

Air France: résultats de la consultation sur les salaires le 4 mai

© AFP/Archives | Le président d'Air France, Jean-Marc Janaillac, lors d'une conférence de presse à Paris le 20 avril 2018

PARIS (AFP) - 

Les résultats de la consultation lancée par la direction d'Air France auprès de ses salariés sur sa proposition d'augmentation salariale, rejetée par l'intersyndicale, seront connus le vendredi 4 mai au soir, a-t-elle annoncé mardi.

Cette consultation, annoncée vendredi par le PDG d'Air France, Jean-Marc Janaillac, qui a mis sa démission dans la balance, doit commencer jeudi alors que la compagnie aérienne connaît mardi son onzième jour de grève en deux mois.

La question posée aux salariés sera: "Pour permettre une issue positive au conflit en cours, êtes-vous favorable à l'accord salarial proposé le 16 avril 2018?"

La direction propose une augmentation immédiate de 2%, puis 5% supplémentaires étalés sur trois ans mais les représentants des salariés réclament 5,1% dès cette année.

Le vote électronique, "anonyme" et "sans implication juridique", débutera jeudi à 10H00 et s'achèvera vendredi 4 mai à 18H00. Son résultat sera communiqué le jour même "en fin de scrutin".

M. Janaillac a prévenu qu'en cas de résultat "négatif", il ne voyait "pas comment (il) pourrait rester" à son poste.

La compagnie a estimé "l'impact financier global" des onze jours de grève à "300 millions d'euros".

© 2018 AFP