Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le best of du Festival de Cannes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2018 : le Japonais Kore-Eda remporte la Palme d'or

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : le risque régional d'épidémie d'Ebola est élevé (OMS)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Michel Platini confesse une " petite magouille " lors du Mondial 1998

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Commerce international : Donald Trump maintient la Chine sous pression

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Ambassade américaine à Jérusalem : célébration à Jérusalem, violences à Gaza.

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2018 : "Capharnaüm", film coup de poing de Nadine Labaki

En savoir plus

TECH 24

RGPD : l'Europe se rêve en chevalier blanc des données personnelles

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2018 : Vanessa Paradis en productrice de pornos gays

En savoir plus

Amériques

Trump et Macron annoncent des "positions communes" sur la Syrie et l'Iran

© Ludovic Marin, AFP | Emmanuel Macron et Donald Trump lors de leur conférence de presse commune, le 24 avril 2018, à Washington.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/04/2018

Au deuxième jour de la visite d'Emmanuel Macron à Washington, le président français et son homologue américain ont enfin abordé les sujets qui fâchent : l'Iran et la Syrie. Ils ont notamment appelé à un nouvel accord sur le nucléaire iranien.

À l’issue de la deuxième journée de la visite d’État d'Emmanuel Macron à Washington, le président français et son homologue américain ont donné, mardi 24 avril, une conférence de presse commune. Les deux chefs d’État ont abordé à cette occasion des dossiers qui les divisent, notamment l’Iran.

"Nous n'avons pas les mêmes positions de départ sur ce point" et "nous avons eu une discussion très approfondie" au sujet de l’accord signé en 2015 visant à empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire, a déclaré Emmanuel Macron.

>> À lire aussi : Macron loue "sa relation spéciale" avec Trump avant sa visite à Washington

Un nouvel accord sur le nucléaire iranien

Le président français a ainsi appelé à un nouvel accord pour contenir les ambitions de Téhéran, peu après que Donald Trump a qualifié le texte actuel sur le nucléaire de "désastre". Le président américain a demandé un nouvel accord avec des fondations "solides". "C'est un accord aux fondations pourries, c'est un mauvais accord, une mauvaise structure", a affirmé le dirigeant américain. Pendant sa campagne pour accéder à la Maison Blanche, il avait promis de "déchirer" le texte, voulu par son prédécesseur et fruit d'années de négociations.

Menaçant de passer à l'acte, quinze mois après son arrivée au pouvoir, Donald Trump a donné aux signataires européens (France, Royaume-Uni, Allemagne et Union européenne) du texte jusqu'au 12 mai pour le durcir. "Nous verrons ce qui se passe après le 12", a-t-il ajouté. De son côté, Emmanuel Macron a tenu a rappeler : "On ne déchire pas un accord pour aller vers nulle part, on construit un nouvel accord qui est plus large et qui permet de couvrir l'ensemble de nos préoccupations".

Emmanuel Macron a plus tard expliqué que ce "nouvel accord" reposerait sur quatre piliers : contenir "le nucléaire à court terme" de l'Iran, c'est-à-dire reprendre l'accord actuel ; contenir "le nucléaire à long terme", c'est-à-dire s'adresser au même problème pour l'après 2025 ; contenir la prolifération balistique iranienne ; et enfin contenir l'influence régionale de l'Iran sur des pays comme l'Irak, Syrie, le Yémen ou encore le Liban. Reste à savoir ce que va répondre Téhéran.

>> À lire également : "Visite de Macron à Washington : les relations franco-américaines au beau fixe"

L'analyse de notre envoyé spécial Gauthier Rybinski

"Construire une solution politique durable" en Syrie

Concernant le dossier syrien, les deux pays ont annoncé qu'ils continueraient à travailler ensemble après les récentes frappes militaires conjointes. "Nous allons aussi œuvrer avec nos partenaires sur ce sujet, à construire une solution politique durable inclusive sur ce sujet", a déclaré Emmanuel Macron.

"Nous voulons réduire à néant le groupe État islamique. Nous allons devoir construire la paix et nous assurer que les Syriens puissent vivre dans la paix. C'est le travail diplomatique nous avons entamé mais que nous devons terminer", a ajouté le président français.

Donald Trump a toutefois confirmé vouloir ramener ses soldats à la maison "relativement rapidement, quand le travail sera terminé". Le chef d'État américain s’est également félicité d'avoir "totalement anéanti" l'organisation État islamique sur le territoire irako-syrien.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 24/04/2018

  • RELATIONS FRANCO-AMÉRICAINES

    Visite de Macron à Washington : les relations franco-américaines au beau fixe

    En savoir plus

  • RELATIONS FRANCO-AMÉRICAINES

    Macron loue "sa relation spéciale" avec Trump avant sa visite à Washington

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Acier et aluminium : pourquoi de nouveaux droits de douane au nom de la sécurité nationale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)