Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les francs-maçons interdits de gouvernement en Italie

En savoir plus

LE DÉBAT

Italie : l'alliance qui fait trembler l'Europe

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Microfinance : on ne prête qu’aux pauvres

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Yves Duteil : avec "Respect", le poète chanteur signe son grand retour

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le commandant Nicolas Maduro va poursuivre la révolution"

En savoir plus

L’invité du jour

Nadège Beausson-Diagne : "Nous sommes Noires avant d'être nous"

En savoir plus

FOCUS

Nicaragua : face au président Ortega, la colère des étudiants

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Italie : un programme qui entend mettre fin à "l'austérité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La fête est finie"

En savoir plus

Amériques

Mexique : trois étudiants en cinéma tués par erreur et dissous dans de l’acide

© Capture d'écran YouTube | Le rappeur Christian Omar Palma Gutierrez, dit "QBA", dans l'une de ses vidéos YouTube.

Texte par Valentin GRAFF

Dernière modification : 26/04/2018

Au Mexique, l’indignation grandit depuis que les autorités ont indiqué jeudi que les trois étudiants en cinéma tués, semble-t-il, par un cartel de narcotrafiquants, l’ont été par erreur. Un rappeur a avoué avoir participé à la disparition des corps.

Un rappeur qui cartonne sur YouTube, des corps dissous dans de l’acide, des étudiants en cinéma confondus avec les membres d’un dangereux cartel mexicain : le drame qui bouleverse le Mexique depuis un mois et demi a un parfum d’absurde.

Salomon Aceves Gastelum, 25 ans, Jesús Daniel Diaz, 20 ans, et Marco Avalos, 20 ans, trois étudiants en cinéma de l’Université des arts audiovisuels (Universidad de Medios Audiovisuales) de Guadalajara, dans l’État de Jalisco, revenaient d’un tournage en banlieue quand leur voiture est tombée en panne. Selon des témoins, ils auraient alors été enlevés par un groupe de six à huit hommes qui, déguisés en agents du bureau du procureur, les auraient forcés à monter dans leurs véhicules après un coup de feu tiré en l’air, rapporte El Pais.

Pendant cinq longues semaines, le sort des étudiants reste un mystère. Ce n’est que le 24 avril que la douloureuse attente des familles prend fin, lorsque les enquêteurs confirment ce que tous craignaient : la mort des trois jeunes hommes. Un destin tragiquement commun au Mexique, où 200 000 personnes ont été assassinées depuis 2006.

Il ne reste plus que des traces de sang

Les trois disparus ont été torturés et tués, explique alors le procureur de l'État de Jalisco. "Leurs corps ont ensuite été dissous dans de l'acide afin qu'il ne reste aucune trace d'eux." Dans la maison où ont été retrouvés les barils remplis d'acide, les enquêteurs identifient des traces de sang. Des tests ADN permettront d’établir que ce sang est celui de Jesús Daniel Diaz.

Deux jours plus tard, l’affaire prend un tournant inattendu. Deux des ravisseurs ont été arrêtés, et parmi eux, une figure localement connue : le rappeur Christian Omar Palma Gutierrez, dit "QBA", qui enregistre un succès certain sur YouTube, avec près de 20 millions de vues. QBA aurait, selon la responsable de l’enquête Lizette Torres, avoué avoir été recruté par ledit cartel trois mois plus tôt, et avoir participé à la destruction des corps. "Il a participé à trois autres meurtres auparavant", ajoute Lizette Torres.

Quant au mobile du meurtre, il semble s'agir d'un tragique malentendu. Les enquêteurs n’ont trouvé aucun indice permettant de penser que les étudiants "avaient un quelconque lien avec un cartel", a indiqué Lizette Torres en conférence de presse. Il semble en fait que la bande de QBA les ait confondus avec les membres d'un groupe rival, selon les autorités judiciaires.

Tragique méprise

Les étudiants auraient commis l’erreur de filmer une maison sans savoir qu’il s’agissait d’une des planques du puissant cartel Jalisco Nouvelle Génération, l’un des plus dangereux du Mexique. Les narcotrafiquants y avaient quelques fois stocké de la drogue et des armes, précise El Pais. QBA et son complice arrêté ont tous deux confirmé la méprise.

L'affaire a fait grand bruit au Mexique. Les réalisateurs mexicains Alfonso Cuaron et Guillermo del Toro, qui a récemment remporté l'oscar du meilleur film pour La Forme de l'eau, ont participé à la médiatisation du fait divers en apportant sur Twitter leur soutien aux étudiants.

Les autorités judiciaires ont indiqué que les deux ravisseurs allaient être inculpés d'enlèvement et que cinq autres suspects étaient recherchés. La mesure risque d’être insuffisante pour apaiser la colère des Mexicains, qui ont manifesté dans tout le pays après la disparition des trois apprentis cinéastes, et devaient le faire, de nouveau, le 26 avril à Guadalajara.

Première publication : 26/04/2018

  • MEXIQUE

    Mexique : arrestation du meurtrier présumé du journaliste Javier Valdez

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le Texas et l'Arizona vont déployer des troupes à la frontière avec le Mexique

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Au Mexique, les narcotrafiquants font fermer des écoles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)