Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin qui ne fait pas l'unanimité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Sénat argentin rejette la légalisation de l'avortement

En savoir plus

LE DÉBAT

Proche-Orient : un nouvel affrontement est-il imminent entre Israël et le Hamas ?

En savoir plus

Afrique

Vague de sanctions pour tenter d'endiguer les violences dans le football algérien

© Ryad Kramdi, AFP | La JS Kabylie et le MC Alger ont été sanctionnés après des violences ayant fait 100 blessés le 13 avril 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/04/2018

Les clubs de la Jeunesse Sportive de Kabylie et du Mouloudia Club d'Alger ont été sanctionnés de matches à huis clos après des violences ayant fait plus de 100 blessés, a annoncé jeudi 26 avril la Ligue algérienne de football professionnel.

Le "Clasico" sous tension entre la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) et le Mouloudia Club d'Alger (MCA) qui avait eu lieu le 13 avril 2018 se termine par des sanctions pour les deux clubs, après des violences lors d'e la demi-finale de la Coupe d'Algérie.

La Ligue algérienne de football professionnel a annoncé jeudi 26 avril dans un communiqué que la JSK est sanctionnée de trois matches à huis clos, dont un avec sursis, plus 200 000 dinars (environ 1 500 euros) d'amende, ainsi qu'une autre amende de 50 000 dinars (360 euros) "pour mauvaise organisation" en tant que club hôte. Le MCA, pour sa part, écope de trois matches à huis clos, dont deux matches avec sursis, et 200 000 dinars d'amende.

Plus de 100 personnes avaient été admises à l'hôpital à l'issue du match marqué par des tirs de projectiles dans les tribunes et sur le terrain, des affrontements entre supporters et avec les forces de l'ordre.

"En finir" avec les violences dans le football algérien

La rencontre entre la JSK et le MCA avait été délocalisée à Constantine, à 430 km à l'est d'Alger, en raison de la capacité insuffisante du stade de la JSK à Tizi-Ozou, à 100 km à l'est d'Alger.

Le MCA avait accusé la JSK d'avoir volontairement choisi cette enceinte en raison de la rivalité qui oppose également le Mouloudia aux supporters du club résident, le Club sportif constantinois (CSC). Les images montrent des supporters du CSC armés de frondes artisanales lançant des projectiles sur la tribune du MCA.

Le gouvernement a mis sur pied une commission d'enquête "pour en finir" avec la violence dont les matches de football professionnel et amateur sont régulièrement le théâtre en Algérie. Une violence qui avait été tragiquement révélée au grand jour par la mort en août 2014 de l'attaquant camerounais de la JSK, Albert Ebossé, tué par un projectile lancé depuis les tribunes.

Sur le terrain, la JSK a finalement remporté aux tirs au but le match face au MCA (0-0, 5-4 t.a.b). Elle rencontrera l'USM Bel-Abbès en finale le 1er mai, à Alger.

Première publication : 27/04/2018

  • Mondial-2018

    Mondial-2018 : l'Algérie n'ira pas en Russie

    En savoir plus

  • COUPE DE FRANCE

    Football : l'heure de gloire pour Saïd Chabane, le patron franco-algérien du SCO d'Angers ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)