Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Un film produit par Brad Pitt sur celles qui ont révélé l'affaire Weinstein

© GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP | Brad Pitt le 28 mai 2014 à Hollywood (Californie)

LOS ANGELES (AFP) - 

Plan B, la maison de production de Brad Pitt, et Annapurna Pictures vont adapter au cinéma l'histoire de l'enquête des journalistes du New York Times qui ont révélé les premières les accusations de harcèlement sexuel à l'encontre d'Harvey Weinstein.

Le New York Times a confirmé jeudi ces informations d'abord annoncées par le site Deadline.com. Les deux maisons de production "ont acheté les droits pour produire un film" racontant l'enquête du quotidien, dans la lignée de sagas journalistiques façon "Spotlight", "Pentagon Papers" ou "Les hommes du président".

Il montrera comment un duo de journalistes féminines et leur rédactrice en chef Rebecca Corbett ont persisté malgré les intimidations pour dévoiler les méfaits sexuels d'un producteur qui était alors l'un des plus puissants à Hollywood.

Jodi Kantor et Megan Twohey ont gagné il y a quelques jours un prix Pulitzer pour leur enquête, partagé avec Ronan Farrow qui quelques jours après leur article paru le 5 octobre 2017, a le premier écrit, dans le New Yorker, sur les accusations de viol à l'encontre de Weinstein.

Juste après la parution de l'article initial de Kantor et Twohey, Weinstein avait d'abord réagi en affirmant au Hollywood Reporter que les accusations rapportées par les deux journalistes étaient "si bonnes, je veux acheter les droits pour en faire un film".

Des représentants des deux maisons de production n'avaient pas dans l'immédiat répondu aux demandes de commentaires de l'AFP.

Harvey Weinstein est accusé par une centaine de femmes dont des stars comme Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow, Rose McGowan, Asia Argento ou Lea Seydoux de harcèlement, agression sexuelle ou viol.

Plusieurs enquêtes policières sont en cours à Los Angeles, New York ou Londres.

A l'époque des accusations qu'elle porte contre M. Weinstein, Gwyneth Paltrow était la petite amie de Brad Pitt.

D'après Ronan Farrow dans l'un de ses articles pour le New Yorker, Weinstein, oscarisé mais exclu de toutes les institutions du cinéma depuis le scandale, a dépensé des centaines de milliers de dollars pour étouffer les accusations à son encontre, notamment à travers des contrats de confidentialité pour que ses victimes présumées gardent le silence.

Alors que Bill Cosby vient d'être reconnu coupable d'agression sexuelle lors d'un deuxième procès, Jodi Kantor a par ailleurs twitté jeudi: "et maintenant la question est de savoir si Weinstein sera poursuivi".

Les enquêtes du New York Times et du New Yorker sur Harvey Weinstein ont déclenché un tremblement de terre à Hollywood et au-delà, et lancé le mouvement #MeToo au cours duquel des milliers de femmes et parfois des hommes ont décrit le harcèlement ou les agressions sexuelles dont ils ont été victimes.

De nombreux hommes puissants ont été incriminés, notamment les stars Kevin Spacey ou Jeffrey Tambor, freinant brusquement leurs carrières.

© 2018 AFP