Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin qui ne fait pas l'unanimité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Sénat argentin rejette la légalisation de l'avortement

En savoir plus

FRANCE

Le musée d'Elne victime d'un trafic de faux tableaux d'Étienne Terrus

© Étienne Terrus, Wikimedia Commons | Le tableau Vue d’Elne d’Étienne Terrus

Texte par Romain HOUEIX

Dernière modification : 28/04/2018

Le musée Étienne Terrus, à Elne dans le sud de la France, a découvert que la moitié des tableaux de sa collection sont en réalité des faux. La mairie a porté plainte vendredi. Le préjudice est estimé à près de 160 000 euros.

Comment un bâtiment construit après la mort d'un artiste peut-il apparaître sur l'une de ses peintures ? Non, le peintre catalan Etienne Terrus ne possédait pas de dons de divination. Le musée d'Elne, dans les Pyréenées-orientales, qui expose ses ouvres, a découvert que la moitié des peintures de sa collection sont en réalité des faux. La mairie a porté plainte vendredi 27 avril, rapporte France 3 Occitanie.

Le préjudice serait estimé à environ 160 000 euros pour le musée municipal qui a acheté ces œuvres entre 1990 et 2010.

C'est l'historien d'art Eric Forcada, appelé à se pencher sur les œuvres d'Étienne Terrus ces derniers mois, qui a donné l'alerte en premier. Un comité d'expert appelé à l'aide a finalement jugé que 82 toiles attribuées à cet ami de Matisse et Maillol sont des contrefaçons.

Un vaste trafic ?

"Je me mets à la place de toutes les personnes qui sont venues visiter le musée, qui ont vu des œuvres fausses, qui ont pris un ticket d'entrée, quel que soit le prix. C'est inacceptable." a déclaré le maire d'Elne, Yves Barniol, au micro de France Bleu Pyrénées-Orientales. "J'espère que nous arriverons à trouver les responsables".

La mairie a porté plainte contre X pour faux, usage de faux, contrefaçons et escroquerie. La gendarmerie des Pyrénées-Orientales enquête désormais sur un vaste trafic d'œuvres d'art, qui pourrait ne pas se limiter aux tableaux de Terrus et pourrait concerner d'autres artistes régionaux.

Première publication : 28/04/2018

  • CULTURE

    Après trois ans de négociations, des œuvres du Louvre exposées à Téhéran

    En savoir plus

  • CULTURE

    Emmanuel Macron annonce l'ouverture d'un Centre Pompidou à Shanghai

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Tollé autour d'une exposition berlinoise, "Le musée des martyrs", où figure l'un des terroristes du Bataclan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)