Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin qui ne fait pas l'unanimité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Sénat argentin rejette la légalisation de l'avortement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Direction l’Afrique et le Maghreb, avec des reportages, nos correspondants et des invités de marque pour revenir sur l’actualité. Du lundi au vendredi à 21h45 et 22h45.

Dernière modification : 08/05/2018

Impunité en Côte d’Ivoire : lettre ouverte de dix ONG à Alassane Ouattara

© Capture d'écran France 24

Au menu du journal de l’Afrique : la lettre ouverte de dix ONG au président ivoirien Alassane Ouattara. La FIDH, Human Rights Watch et le Club UA notamment exhortent le président à tenir ses promesses sur les crimes postélectoraux commis entre 2010 et 2011. Il s’était engagé, après son élection, à juger les auteurs de ces crimes. "Nous attendons des procédures judiciaires dignes de la justice ivoirienne", affirme Florent Geel, responsable du bureau Afrique de la FIDH sur notre plateau.

Également au sommaire de ce journal : en République du Congo, le procès du général Mokoko à Brazzaville en est à son deuxième jour. L’ancien conseiller du président Denis Sassou Nguesso est accusé d’atteinte à la sûreté de l’État. Pour ses avocats, il s’agit d’un règlement de comptes politique.

Enfin, le Maroc fait face à une contestation inédite sur les réseaux sociaux. Trois grands groupes marocains, des industriels du monde politique et économique, sont visés par une campagne "boycott". L'objectif : la baisse des prix des produits de première nécessité.

Par Nicolas GERMAIN , Agnès LE COSSEC , Meriem AMELLAL , Sadia MANDJO

Nos invités

Florent Geel

Responsable du bureau Afrique, FIDH

Les archives

09/08/2018 Meriem AMELLAL

Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin qui ne fait pas l'unanimité

A la une ce soir : les réactions en République démocratique du Congo, au lendemain de la désignation du candidat de la majorité présidentielle. Au Zimbabwe, Tendai Biti, figure...

En savoir plus

08/08/2018 Meriem AMELLAL

RDC : Emmanuel Ramazani Shadary candidat de la majorité présidentielle

A la une ce soir un nom, celui d'Emmanuel Ramazani Shadary. Il a été désigné candidat du Front commun pour le Congo, la plateforme électorale de Joseph Kabila. Le président...

En savoir plus

07/08/2018 Meriem AMELLAL

La guerre des nerfs en République démocratique du Congo

En République démocratique du Congo, le président Joseph Kabila n'a toujours pas livré le nom de celui qui mènera sa formation politique à la présidentielle de décembre. La date...

En savoir plus

06/08/2018 Meriem AMELLAL

Présidentielle au Mali : l’opposition dénonce un "hold-up" électoral

A la une ce soir, le Mali où 17 des 24 candidats à la présidentielle dénoncent un « hold-up » électoral par le camp du président sortant Ibrahim Boubacar Keïta. Ils appellent à...

En savoir plus

04/08/2018 Célia CARACENA

L'opposant Moïse Katumbi dit avoir été interdit d'entrée en RDC

L'opposant congolais Moïse Katumbi a tenté de rentrer dans son pays en passant par la Zambie, mais d'après son porte-parole, Olivier Kamitatu, la frontière était fermée....

En savoir plus