Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin qui ne fait pas l'unanimité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Sénat argentin rejette la légalisation de l'avortement

En savoir plus

LE DÉBAT

Proche-Orient : un nouvel affrontement est-il imminent entre Israël et le Hamas ?

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cannabis : le casse-tête de la légalisation

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle en République démocratique du Congo : Kabila se retire

En savoir plus

Afrique

La rupture d'un barrage au Kenya fait plusieurs dizaines de morts

© AFP | Une ambulance prend en charge des habitants de Solai, au nord de Nakuru, au Kenya, le 10 mai 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/05/2018

La rupture du barrage de Solai, au nord de la ville de Nakuru, mecredi soir, dans le centre du Kenya, a emporté des dizaines de maisons, et provoqué la mort d'au moins 41 personnes.

Au moins 41 personnes, dont 20 enfants, sont mortes après la rupture d'un barrage près de la ville de Nakuru, à environ 150 km au nord de la capitale kenyane, Nairobi. Dans la nuit du mercredi 9 au jeudi 10 mai, un torrent de boue a emporté des dizaines de maisons, alors que les habitants dormaient.

Le barrage de Solai a cédé mercredi vers 21 h 00. "En l'état, nous avons 41 morts dans cette tragédie", a déclaré à l'AFP Gideon Kibunjah, responsable policier régional, précisant que 20 des victimes étaient des enfants.

"C'est une catastrophe car la plupart des habitants étaient endormis quand la tragédie s'est produite et leurs maisons ont été emportées" par les eaux, a-t-il ajouté.

Selon le responsable, le barrage a cédé en raison des fortes précipitations des dernières semaines.

Au moins 36 personnes ont par ailleurs été admises dans des établissements médicaux de la région après que les services de secours, Croix-Rouge kényane en tête, furent mobilisés rapidement et toute la nuit.

D'après plusieurs sources locales interrogées par l'AFP, le barrage était utilisé pour l'irrigation des fermes environnantes et entouré d'habitations de fortune d'ouvriers agricoles employés dans ces exploitations.

Les photos de la tragédie montrent les équipes des secours affairées dans les décombres de maisons construites avec des structures en bois et des toits en tôle ondulée. D'après un policier sur place, qui a requis l'anonymat, les équipes de secours avaient couvert jeudi en fin de matinée la moitié de la zone affectée par la rupture du barrage.

Près de 160 personnes sont mortes au Kenya à cause des inondations depuis le début de la saison des pluies en mars, selon un dernier bilan du gouvernement kényan rendu public mercredi (132 morts), auquel s'ajoutent les victimes de la catastrophe du barrage de Solai.

Les recherches pour retrouver d'éventuels survivants continuaient jeudi.

Avec AFP

 

Première publication : 10/05/2018

  • CINÉMA

    Kenya : le film "Rafiki"’ sélectionné à Cannes mais interdit dans son pays

    En savoir plus

  • KENYA

    Au Kenya, huit chroniqueurs démissionnent pour dénoncer l'ingérence du gouvernement

    En savoir plus

  • KENYA

    Au Kenya, le gouvernement a perdu la trace de 400 millions de dollars d'argent public

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)