Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Formation en ligne: la plateforme OpenClassrooms lève 60 millions de dollars

© AFP/Archives | Pierre Dubuc, fondateur de la startup "OpenClassrooms", lors d'une présentation à "Jeudigital" événement consacré à six start-ups, à l'Hotel Matignon le 20 novembre 2014

PARIS (AFP) - 

OpenClassrooms, spécialiste français de l'éducation en ligne, a annoncé mercredi avoir levé 60 millions de dollars (environ 51 millions d'euros) afin de diversifier son catalogue de formation et se développer à l'international, en particulier dans des pays anglophones et francophones.

Cette levée de fonds a été réalisée auprès du fonds américain General Atlantic ainsi que des français Alven, Bpifrance et Citizen Capital, a précisé à l'AFP Pierre Dubuc, cofondateur et président d'OpenClassrooms.

L'entreprise avait déjà levé 2 millions d'euros lors d'un premier tour de table en 2013, avant de récolter 6 millions d'euros supplémentaires en 2016.

Créée en 2013, l'entreprise "délivre des formations professionnalisantes aux métiers liés au numérique (développeur, expert en gestion des données...) ou à des fonctions plus classiques (ressources humaines, finance, comptabilité...) qui sont aussi touchées fortement par le numérique", explique Pierre Dubuc.

Elle s'adresse également aux entreprises, à travers la formation de leurs salariés ou l'aide de recrutement.

Ces formations vont d'un niveau Bac +2 à Bac +5 et sont reconnues par l'Etat. Les cours sont gratuits mais les utilisateurs payent l'accès au diplôme, à l'accompagnement et l'insertion professionnelle.

"Notre modèle est très demandé car le besoin de transformation des métiers, des compétences, des organisations est un sujet commun à toutes les structures quelle que soit leur taille", souligne Pierre Dubuc. "Le faire de manière flexible et à grande échelle est très unique, donc on a beaucoup d'intérêt, notamment de la part des entreprises".

OpenClassrooms indique former plus de 3 millions de personnes par mois dans 130 pays et dans 3 langues (français, anglais et espagnol).

La société ambitionne de créer d'ici 2025 "une plateforme qui réussit à former et à placer dans le monde du travail 1 million de personnes par an, partout dans le monde", indique M. Dubuc.

© 2018 AFP