Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : lancement du parti unifié RHDP

En savoir plus

LE DÉBAT

Helsinki : Et Trump céda à Poutine...

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival d'Avignon : les questions de genre sur le devant de la scène

En savoir plus

FOCUS

Le bois de chêne menacé en France ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Retour triomphal des Bleus : "Une histoire de France"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Rencontre avec Poutine : la "trahison ouverte" de Trump

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Mondial-2018 : la sacre des Bleus profite à la Française des Jeux

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec L'Impératrice, la "French touch" fait des petits

En savoir plus

FOCUS

Malgré les accusations de corruption et le blocus, le Qatar tient à son Mondial-2022

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 16/05/2018

"Au Burundi, le référendum de la peur"

© Capture d'écran France 24

Dans la presse ce mercredi 16 mai : l’inauguration hier par Vladimir Poutine d’un pont entre la Russie et la Crimée, annexée en 2014. La répression au Burundi avant le référendum de demain. La mobilisation des étudiants sénégalais. Le mariage de Meghan et Harry. Et le secret des tubes.

<span><span>Le + </span></span>: Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre <span><span>i</span></span><span>Phone</span> ou sur <span>tout autre mobile</span>. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur <span>Facebook</span>

 

Dans la presse ce matin : l’inauguration hier par Vladimir Poutine d’un pont entre la Russie et la Crimée, annexée par Moscou en 2014. Il s'agit d'un ouvrage de 19 kilomètres, le plus long d’Europe.

Ce pont tout neuf, qui relie la péninsule de Taman, dans le sud de la Russie, à la péninsule ukrainienne de Kertch, aurait coûté plus de 3 milliards d’euros, d’après The Washington Post, qui présente l’ouvrage comme «une victoire pour la propagande» du Kremlin et comme «la dernière manifestation en date du système de pouvoir personnel» exercé par Vladimir Poutine. Ce dernier a tenu à traverser lui-même ce nouveau pont au volant d’un camion orange, en jeans et blouson noir. Des images retransmises à la télévision, dans une mise en scène «destinée à faire étalage de sa résolution et de son autorité», selon le quotidien américain. L’Union européenne dénonce «une nouvelle violation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine par la Russie», et estime que ce pont vise à «poursuivre l’intégration forcée de la péninsule annexée illégalement». Une analyse partagée par les États-Unis, où The Washington Examiner propose à Kiev de «détruire» ce pont, en lançant des frappes qui le rendraient au moins temporairement impraticable. «Il en va de la crédibilité de l’Ukraine en tant que nation», assure le magazine conservateur.

Au Burundi, les électeurs sont appelés demain à participer à un référendum sur la réforme constitutionnelle imposée par le président Pierre Nkurunziza. «Chez nous, c’est la peur qui règne à cause du référendum du 17 mai. Priez pour nous. Toutes les radios internationales ont été fermées. Beaucoup de gens sont emprisonnés. On oblige tout le monde à voter “oui” pour le référendum» : voilà le message qu’un habitant de Bujumbura a adressé au journal La Croix il y a quelques jours. Il «en dit long sur la situation dans la capitale burundaise et dans l’ensemble de ce petit pays au cœur de l’Afrique des grands lacs», selon le quotidien, qui rappelle que la campagne pour ce référendum a été marquée par des violences. D’après La Croix, la révision proposée par le président burundais, qui se place d’emblée «devant Dieu», transforme le quinquennat en septennat, élargit considérablement son pouvoir et lui permet de se maintenir jusqu’en 2034. Un article prévoirait même le rétablissement de la monarchie «par référendum». «Au profit de qui?», demande le journal, qui rapporte que «le texte ne le dit pas», mais que «tous les observateurs pensent à Pierre Nkurunziza».

Au Sénégal, le retard dans le versement des bourses aux étudiants provoque un large mouvement de contestation. Le Monde fait état de violents heurts, hier, dans plusieurs villes du Sénégal, après la mort d’un étudiant lors d’une confrontation avec la police sur un campus de Saint-Louis. D’après le journal, la colère s’est ensuite rapidement étendue aux autres universités du pays, notamment dans la capitale, Dakar, où les affrontements ont été particulièrement intenses. Le Monde rapporte que les étudiants sénégalais réclament le versement de leurs bourses d’études depuis que l’État, en début d’année, a lancé une plate-forme numérique pour moderniser son système de paiement. Un problème pour les centaines d’étudiants qui ne disposent pas de cartes bancaires.

Plus que trois jours, maintenant, avant le mariage au Royaume-Uni du prince Harry et de Meghan Markle. Hier, le père de la future mariée faisait savoir qu’il ne serait pas présent à la cérémonie : en fait, si, il va venir, nous apprend The Sun, très inspiré par la bonne nouvelle : «Aisle be there», titre le tabloïd, tout guilleret. Un jeu de mot qui signifie à la fois 'je serai là', et 'je la conduirai à l’autel'. Décidément, quel suspense. Les Markle pour lesquels le très sérieux Guardian prend fait et cause, en demandant à ce qu’on les «laisse tranquilles» : «Le goût pour les ragots ne devrait pas donner lieu à un rejet snob», critique le journal.

Laissons donc les deux tourtereaux tranquilles. Jetons plutôt un cil, pour terminer, au Telegraph, qui nous apprend que des mathématiciens de l’université de Californie ont entrepris de découvrir la clé de ce qu’on appelle en bon français les «hits», c'est-à-dire les chansons populaires, à succès. Après avoir étudié près de 500 000 chansons, celles qui sont parvenues à se hisser aux 100 premières places du hit-parade britannique, ces chercheurs auraient trouvé le secret de la recette : une voix féminine, des paroles relaxantes et optimistes, et un rythme entraînant. Simple, non?

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

17/07/2018 Sandrine GOMES

Retour triomphal des Bleus : "Une histoire de France"

À la une de la presse, mardi 17 juillet, le retour triomphal des Bleus après leur victoire au Mondial, acclamés à l'unisson car ils ont fait l'histoire. La joie du football...

En savoir plus

17/07/2018 Sandrine GOMES

Rencontre avec Poutine : la "trahison ouverte" de Trump

Les débats dans la presse s'intéressent ce mardi 17 juillet à la première rencontre bilatérale entre Donald Trump et Vladimir Poutine, lundi à Helsinki. Au vu de l'attitude du...

En savoir plus

16/07/2018 Clément BONNEROT

Les Bleus champions du monde : "Un bonheur éternel"

À la une de la presse, lundi 16 juillet, la victoire de la France en Coupe du monde de football, l'euphorie des joueurs et des supporters, les larmes des Croates et la fierté de...

En savoir plus

13/07/2018 Clément BONNEROT

"Elle est à nous" : les Croates optimistes avant la finale du Mondial-2018

Dans cette deuxième revue de presse du vendredi 13 juillet, la "relation spéciale" entre le Royaume-Uni et les États-Unis, mise à mal par Donald Trump, le scandale du "dirty...

En savoir plus

13/07/2018 Clément BONNEROT

Trump au Royaume-Uni : "Une visite très peu diplomate"

À la une de la presse ce vendredi 13 juillet, la visite très controversée de Donald Trump au Royaume-Uni, le désarroi des opposants à Bachar al-Assad après la reprise par l'armée...

En savoir plus