Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin qui ne fait pas l'unanimité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Sénat argentin rejette la légalisation de l'avortement

En savoir plus

LE DÉBAT

Proche-Orient : un nouvel affrontement est-il imminent entre Israël et le Hamas ?

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cannabis : le casse-tête de la légalisation

En savoir plus

Sondage: Jean-Luc Mélenchon, "meilleur opposant" à Emmanuel Macron

© AFP/Archives | Le leader de La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon le 5 mai 2018 lors d'une manifestation anti-Macron à Paris

PARIS (AFP) - 

Le leader de La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon reste de loin le "meilleur opposant" à Emmanuel Macron et au gouvernement, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et le Figaro publié jeudi.

M. Mélenchon est considéré par 42% des personnes interrogées comme "le meilleur opposant" au président (+ 4 points par rapport à décembre 2017), loin devant Marine Le Pen en deuxième position avec 29% (+5).

Viennent ensuite avec 17% (-7) Laurent Wauquiez, président des Républicains, et avec 9% Olivier Faure, premier secrétaire du PS (contre 11% pour Benoît Hamon en décembre dernier).

Interrogés sur la popularité des chefs de partis, les Français placent en tête Jean-Luc Mélenchon dont 33% d'entre eux ont une opinion "très bonne" ou "assez bonne", puis Marine Le Pen (26%), Christophe Castaner (22%), Laurent Wauquiez (17%) et Olivier Faure (10%).

Pour le patron des socialistes, 62% ne peuvent exprimer d'opinion parce qu'ils "ne le connaissent pas suffisamment", ce qui est le cas aussi pour 46% de sondés concernant le patron des Marcheurs.

L'enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de 1.015 Français sélectionnés selon la méthode des quotas et interrogés par internet du 15 au 16 mai, avec une marge d'erreur de 2,5 points.

© 2018 AFP