Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 18/05/2018

Au delà du conflit : carnet de route dans l'Israël d'aujourd'hui

© France 24

Souvent au cœur de l'actualité, Israël ne se résume pas au conflit avec les Palestiniens. C'est un État encore jeune mais très développé, une terre sainte pour trois grandes religions, un pays où les archaïsmes les plus aigus cohabitent avec la plus grande modernité. À l'occasion du 70e anniversaire de l'État hébreu, France 24 vous emmène à la découverte de ce pays. Un carnet de route signé Antoine Mariotti et Yoray Liberman.

Israël est un petit pays. Géographiquement s’entend. Il se traverse en quelques heures de voiture. Mais malgré cette faible superficie, la diversité de paysages y est réelle, du désert du Néguev au Sud dont, malgré le climat, les Israéliens ont réussi à en faire une terre d’agriculture fertile, aux panoramas magnifiques du Nord, près de la frontière avec le Liban.

Première étape de notre voyage : la Aravah, région située dans le désert du Néguev. Sur cette terre poussiéreuse avec des roches à perte de vue, le mercure peut grimper jusqu'à 50° C. Pourtant, sur la route, se dessinent soudain des serres. L’ancien Premier ministre David Ben Gourion (1948-54, puis 1955-63) rêvait d’un pays d’agriculture. Les premiers Israéliens devaient travailler cette terre pour l’occuper et la conserver. Pour se nourrir aussi, alors que les juifs arrivaient en nombre du monde entier vers leur Terre promise. Mais aujourd’hui, après des décennies luxuriantes, l’agriculture israélienne patine. Des centres de recherche et de développement ont été installés aux quatre coins du pays pour tenter de remédier au problème. Que faire pousser, et comment ? À quelle saison ? Avec quelle quantité d’eau ? Ces centres testent les idées les plus folles pour permettre aux agriculteurs de s’adapter à moindre coût et de faire face à la concurrence de plus en plus féroce d’autres pays exportateurs.

La communauté juive hétérogène

Après trois heures de route, nous rejoignons ensuite Jérusalem, ville historique et bien évidemment religieuse. Si juifs et musulmans se disputent le contrôle de lieux saints, d’autres clivages existent dans le pays, au sein même de la communauté juive. Les juifs laïcs et les religieux ne vont pas dans les mêmes écoles, mais ils se rencontrent parfois sur un terrain de football. Sans forcément se parler. Un monde les sépare. Des associations comme Tzav Pius travaillent à les rapprocher à travers les loisirs.

>> À lire : "Chroniques de Jérusalem : trois jours dans le huis clos d’une ville hors du temps"

Direction ensuite l’Ouest et le bord de mer. En moins d’une heure, Jérusalem la religieuse laisse place à Tel Aviv la festive. Une ville qui ne dort jamais, où des jeunes de toute l’Europe viennent s’amuser. Tel Aviv est aussi devenu un pôle mondialement reconnu dans le domaine des start-up. Et l’atmosphère jeune et festive n’y est pas étrangère.

Un kibboutz à l'ancienne

Quatrième étape : Jisr az-Zarqa, 80 km plus au nord. C'est la seule ville entièrement arabe de la côte depuis la guerre de 1948. La population y est pauvre et se dit négligée par les autorités. Geneviève, une Française qui a fait son alya il y a quelques années déjà, s’investit pour tenter de résorber ces inégalités. Si les Arabes israéliens vivent bien mieux que les Palestiniens de Cisjordanie et évidemment de Gaza, 50 % d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté, bien plus que le reste de la population.

Notre carnet de route se termine à l’extrême nord du pays. Sasa est un kibboutz qui fonctionne encore à l’ancienne. La plupart des 300 autres du pays ont été privatisés et n’ont plus de kibboutz que le nom. À Sasa, on dîne encore tous ensemble, chacun reverse l’intégralité de son salaire à la communauté, le PDG de l’entreprise prend le même repas que le jardinier… Un autre monde qui vit encore avec l’idéal socialiste poussé à l’extrême, alors que le pays est dirigé par le gouvernement le plus à droite de son histoire.

>> À voir aussi, le Reporters : Palestine, l'État second

Par Antoine MARIOTTI , Yoray LIBERMAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/06/2018 EUROPE

Vidéo : les opposants turcs traqués jusqu'en Europe

À la veille des élections présidentielle et législatives en Turquie, notre reporter est partie à la rencontre des opposants turcs, peu audibles dans les médias officiels. Depuis...

En savoir plus

15/06/2018 Afrique

Vidéo : la vague à l'âme, l’odyssée des pêcheurs sénégalais en Bretagne

En Bretagne, dans l’Ouest de la France, plusieurs pêcheurs d'origine sénégalaise embarquent au petit matin sur des chalutiers pour rapporter du poisson dans les criées du...

En savoir plus

08/06/2018 EUROPE

Vidéo : les volontaires du Mondial-2018 en Russie

Pendant le Mondial-2018 en Russie, plus de 35 000 volontaires vont travailler gratuitement pour la FIFA et les autorités des onze villes hôtes. Accueil des spectateurs et des...

En savoir plus

25/05/2018 Florence GAILLARD

"Les bruits couraient qu'il allait y avoir une guerre civile" : Mai 68 vu de l'étranger

En mai 1968, le mouvement étudiant français ressemble à ceux des pays voisins... jusqu'à ce que la grève générale paralyse le pays. Le Quai d'Orsay reçoit alors de nombreux...

En savoir plus