Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Déception pour les équipes africaines au Mondial de football

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Polémique autour des dépenses de l'Elysée

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mondial de football : la Russie lance sa Coupe du Monde

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Attractivité de la France : Paris profite-t-elle d'un effet Brexit ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Politique sociale : vers une réduction des aides ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quelle place pour la communauté juive en France ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

De Bayonne à Hasparren, le patrimoine chanté du Pays basque

En savoir plus

TECH 24

Foot et tech : on refait le match !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La réalité virtuelle comme avenir du film d'animation

En savoir plus

Mélenchon juge Marion Maréchal "plus confortable" à combattre que Marine Le Pen

© AFP/Archives | Jean-Luc Mélenchon chef de file de LFI lors de ses voeux à la presse, le 19 janvier 2018 à Paris

PARIS (AFP) - 

Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France insoumise, a jugé dimanche que l'ancienne députée FN Marion Maréchal était "plus confortable" à combattre politiquement que la présidente du Front national, Marine Le Pen.

Interrogé lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro sur le fait de savoir si l'ex-benjamine de l'Assemblée nationale était à ses yeux "plus dangereuse" que sa tante, le député des Bouches-du-Rhône a lâché: "ah non, pour nous, elle est plus confortable !"

"Pour nous, elle est plus confortable, elle est libérale. Madame Le Pen (Marine NDLR), l'actuelle Le Pen, a fait tout un parcours où ils se donnaient des airs de gauche, ce qui était très embarrassant", a admis Jean-Luc Mélenchon.

La présidente du FN "a des moments où elle le séduit des gens qui la croient, qui croient qu'elle est sociale, qui ne se rendent pas compte qu'elle est (...) contre tous les mouvements de grève, elle est contre les syndicats qui mènent la lutte contre le capital. Mais elle le fait habilement, donc ça ne se voit pas", a-t-il ajouté.

Selon lui, Marine Le Pen "passe son temps à réciter que le problème du monde, c'est les Arabes, que ce n'est pas le banquier c'est l'immigré. C'est sa logique et les gens qui sont perdus se disent +elle a peut-être raison cette femme+".

Un FN incarné par sa nièce "serait pour nous plus facile à combattre parce que Maréchal-Le Pen, elle, elle est ouvertement libérale".

© 2018 AFP