Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Faouiza Charfi : "Il est important que nos enfants aient une autre vision de l'islam"

En savoir plus

FOCUS

France : le fléau des déchetteries sauvages

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Universités françaises : la compétition internationale "pas forcément négative"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fête de la musique : Arat Kilo, au carrefour des influences

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Familles séparées : la grogne monte aux États-Unis

En savoir plus

L’invité du jour

Karine Tuil : "Romancière, je tente à travers l’observation de la société d’en décrypter la complexité"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Boeing : "Il faut maintenir le dialogue entre américains et chinois"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grèce : un allègement de la dette se profile à l'Eurogroupe

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Donald Trump contraint de reculer sur les familles de sans-papiers"

En savoir plus

EUROPE

Des députés britanniques réclament des mesures contre l'argent "russe" corrompu

© Niklas Halle'n, AFP | Selon la commission des Affaires étrangères de la chambre des Communes, des avoirs corrompus sont blanchis à Londres.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/05/2018

Dans un rapport publié lundi, l'influente commission des Affaires étrangères de la chambre des Communes demande au gouvernement de Theresa May de faire davantage pour lutter contre les flux d'argent russe "corrompu" circulant à Londres.

"Il n'y a aucune excuse pour que le Royaume-Uni ferme les yeux alors que les kleptocrates du président russe, Vladimir Poutine, et les violeurs des droits de l'Homme utilisent l'argent blanchi à Londres pour corrompre nos alliés, affaiblir nos partenariats et éroder la confiance dans nos institutions", écrit la commission des Affaires étrangères de la chambre des Communes, dans un rapport publié lundi 21 mai.

La Première ministre conservatrice, Theresa May, a durci sa position vis-à-vis de Moscou après l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal sur le sol britannique, le 4 mars, imputé à la Russie, qui dément.

Des centaines de milliards de livres blanchis chaque année

Le gouvernement a expulsé des diplomates russes et promis de traquer les "criminels et élites corrompues", tandis que les députés ont approuvé un amendement permettant d'imposer des sanctions afin de "décourager" les violations des droits de l'Homme, et de faire "rendre des comptes" à ceux qui en commettent. Mais selon la commission, "le président Poutine et ses alliés ont pu continuer à faire comme si de rien n'était en cachant et en blanchissant leurs avoirs corrompus à Londres".

Après la publication du rapport, un porte-parole de Theresa May a indiqué que le Royaume-Uni était déterminé à s'attaquer aux flux d'argent illégaux. "Il faut que les criminels n'aient aucun doute sur le fait que nous en avons après eux, leurs intérêts et leur argent", a-t-il dit à des reporters an ajoutant : "Nous sommes déterminés à chasser l'argent sale et les blanchisseurs d'argent hors du Royaume-Uni".

Plusieurs centaines de milliards de livres seraient blanchis au Royaume-Uni chaque année, selon l'Agence nationale contre le crime (NCA), qui précise que c'est la destination privilégiée des Russes qui cherchent à rendre légitimes les bénéfices de la corruption.

Avec AFP

Première publication : 21/05/2018

  • ROYAUME-UNI

    Affaire Skripal : l'ex-espion russe est sorti de l'hôpital de Salisbury

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Affaire Skripal : le Royaume-Uni enquête sur "l'impartialité" de la chaîne russe RT News

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Affaire Skripal : Moscou riposte et expulse des diplomates européens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)