Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Donald Trump: "C'est la faute d'Angela Merkel"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire, le PDCI allié de Ouattara rejette un "parti unifié"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : de l'Espagne aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne, les voix s'élèvent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Royaume" : Yumi et Moonboy, un tandem poétique, électro-pop

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

Une capsule de ravitaillement vers la Station Spatiale amène de nouvelles expériences

© (NASA/Aubrey Gemignani)/AFP | Le lancement de la fusée Antarès photographié en pause longue.

WASHINGTON (AFP) - 

La firme américaine Orbital ATK a lancé tôt lundi sa capsule non habitée Cygnus vers la Station spatiale internationale (ISS), avec à bord du ravitaillement pour l'équipage mais aussi des expériences scientifiques sur le grand froid ou le comportement du ciment en apesanteur.

La fusée Antares à deux étages a décollé du centre spatial de Wallops Island, sur la côte de Virginie (est des Etats-Unis), à 04H44 locales (08H44 GMT) à la fin d'une fenêtre de tir de cinq minutes.

Cygnus et ses 3,5 tonnes de fret doivent s'amarrer jeudi à la station.

Parmi les 34 nouvelles expériences à bord, le nouveau dispositif intitulé laboratoire d'atome froid (CAL). La Nasa espère que le CAL conduira à de nouveaux progrès de la physique moderne.

"CAL crée une température dix milliards de fois plus froide que le vide spatial, puis utilise des lasers et forces magnétiques pour ralentir les atomes jusqu'à ce qu'ils soient pratiquement immobiles", a indiqué la Nasa dans un communiqué.

"Les résultats de cette recherche pourraient potentiellement conduire à un nombre de technologies améliorées dont des capteurs, des ordinateurs quantiques et des horloges atomiques utilisées dans la navigation spatiale", a poursuivi l'agence américaine.

A bord également, le premier système commercial européen --partenariat entre l'Agence spatiale européenne et la compagnie belge Ice Cubes Service-- vise à accroître l'accès des chercheurs au laboratoire de l'espace en livrant des cubes d'expérimentation "plug-and-play", des modules à bas coûts et faciles à utiliser pour faire des expériences à bord.

Aussi à bord, Plant Habitat-01, une expérimentation qui pourrait favoriser l'aptitude des astronautes à faire pousser leurs propres aliments.

Cela contient "un environnement clos contrairement à tout autre plante que nous avons eu jusqu'ici à la station", a précisé Kirt Costello, chef scientifique de la Station spatiale internationale (ISS).

Trois autres caissons de plantes, où les astronautes font pousser de la salade à manger, sont déjà à bord de l'ISS.

Une autre expérience à bord de la capsule Cygnus vise également à tester comment le ciment agit dans l'espace et s'il va durcir et se fixer comme il le fait sur Terre. Pour les futurs explorateurs de Mars, c'est une variable importante à prendre en compte pour la construction d'habitations sur la planète rouge.

Une fois déchargée de sa cargaison, Cygnus sera chargée de déchets. Elle sera désamarrée à la mi-juillet et plongera dans l'atmosphère, se désintégrant au-dessus de l'océan Pacifique.

© 2018 AFP