Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Ukraine: 35 clubs impliqués dans un vaste scandale de matches truqués

© AFP/Archives | Le football ukrainien secoué par un vaste scandale de matches truqués impliquant 35 clubs, y compris de première division

KIEV (AFP) - 

Le ministère ukrainien de l'Intérieur a annoncé mardi avoir mis au jour un vaste scandale de matches truqués impliquant 35 clubs de football, y compris de première division, à l'issue d'une opération de police qui n'a cependant abouti à aucune arrestation.

Ces accusations interviennent à quelques jours de la finale de la Ligue des champions, samedi à Kiev.

"Cinq groupements (criminels) organisés impliquant 35 clubs de football de dix régions ont opéré pendant des années en Ukraine", a écrit sur sa page Facebook le ministre de l'Intérieur Arsen Avakov.

Personne n'a cependant été arrêté, a indiqué un chef adjoint de la police nationale Igor Koupranets lors d'une conférence de presse.

Parmi les noms de clubs, cités par la police, figurent quatre faisant partie de la première division dont Vorskla et Zoria, ayant terminé respectivement à la troisième et quatrième places du championnat national cette année.

"Des présidents de clubs, joueurs anciens et actuels, arbitres, entraîneurs et structures commerciales" y ont participé, 320 personnes au total, a poursuivi le ministre sur Facebook.

Pour obtenir les résultats nécessaires, les malfaiteurs payaient des pots-de-vin à des joueurs, arbitres et propriétaires de clubs, voire tentaient des les intimider, selon M. Avakov.

Avec un résultat de match garanti, ces "membres de groupes criminels faisaient des paris chez des bookmakers enregistrés dans des pays asiatiques", ce qui leur rapportait "jusqu'à 5 millions de dollars par an", a encore soutenu le ministre.

© 2018 AFP