Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Ukraine: 35 clubs impliqués dans un vaste scandale de matches truqués

© AFP/Archives | Le football ukrainien secoué par un vaste scandale de matches truqués impliquant 35 clubs, y compris de première division

KIEV (AFP) - 

Le ministère ukrainien de l'Intérieur a annoncé mardi avoir mis au jour un vaste scandale de matches truqués impliquant 35 clubs de football, y compris de première division, à l'issue d'une opération de police qui n'a cependant abouti à aucune arrestation.

Ces accusations interviennent à quelques jours de la finale de la Ligue des champions, samedi à Kiev.

"Cinq groupements (criminels) organisés impliquant 35 clubs de football de dix régions ont opéré pendant des années en Ukraine", a écrit sur sa page Facebook le ministre de l'Intérieur Arsen Avakov.

Personne n'a cependant été arrêté, a indiqué un chef adjoint de la police nationale Igor Koupranets lors d'une conférence de presse.

Parmi les noms de clubs, cités par la police, figurent quatre faisant partie de la première division dont Vorskla et Zoria, ayant terminé respectivement à la troisième et quatrième places du championnat national cette année.

"Des présidents de clubs, joueurs anciens et actuels, arbitres, entraîneurs et structures commerciales" y ont participé, 320 personnes au total, a poursuivi le ministre sur Facebook.

Pour obtenir les résultats nécessaires, les malfaiteurs payaient des pots-de-vin à des joueurs, arbitres et propriétaires de clubs, voire tentaient des les intimider, selon M. Avakov.

Avec un résultat de match garanti, ces "membres de groupes criminels faisaient des paris chez des bookmakers enregistrés dans des pays asiatiques", ce qui leur rapportait "jusqu'à 5 millions de dollars par an", a encore soutenu le ministre.

© 2018 AFP