Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Moyen-Orient

Liban : Saad Hariri officiellement reconduit au poste de Premier ministre

© Dalati and Nohra, AFP | Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, le 7 mai 2018, à Beyrouth.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/05/2018

Près de trois semaines après les élections législatives et malgré l'échec électoral de son mouvement, le Premier ministre du Liban, Saad Hariri, a été confirmé dans ses fonctions jeudi après-midi.

Les élections législatives du 6 mai au Liban ne lui avaient pas été favorables, mais le voici reconduit au poste de Premier ministre. Saad Hariri a en effet été chargé de former le prochain gouvernement libanais, jeudi 24 mai, a annoncé la présidence libanaise sur son compte Twitter.

Conformément à "l'article 53 de la Constitution, (...) le chef de l'État (Michel Aoun) a convoqué le Premier ministre Saad Hariri et l'a chargé de former un gouvernement", est-il écrit.

Le nom de Saad Hariri, qui dirigeait le gouvernement sortant, a été proposé par 111 des 128 membres de la Chambre des députés. Le président du Parlement, Nabih Berri, a indiqué que les consultations pour la formation du gouvernement commenceraient lundi.

Saad Hariri, 48 ans, a été reconduit en dépit de son revers électoral. Son parti politique, le Courant du Futur, a perdu le tiers de ses sièges. Il dispose désormais de 21 députés, contre 33 dans le Parlement sortant. Il s'agit du troisième mandat comme Premier ministre de Saad Hariri, qui avait déjà été à la tête du gouvernement entre 2009 et 2011 puis depuis fin 2016.

Le pays a tenu le 6 mai ses premières élections législatives depuis 2009, après trois prorogations par l'Assemblée sortante, pour des raisons de sécurité liées au conflit en Syrie voisine, mais aussi à des divisions sur la loi électorale.

Ce scrutin a été marqué par un faible taux de participation (49,2 %), la consolidation de l'influence du Hezbollah chiite ainsi que par l'émergence d'un mouvement de la société civile contestant les partis au pouvoir, qui n'a toutefois décroché qu'un siège.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 24/05/2018

  • LIBAN

    Liban : le chiite Nabih Berri réélu pour la sixième fois à la présidence de la Chambre des députés

    En savoir plus

  • LIBAN

    Législatives au Liban : le Hezbollah confirme son influence, Saad Hariri en net recul

    En savoir plus

  • LIBAN

    Législatives au Liban : le combat d'une ONG pour défendre une démocratie malmenée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)