Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Royaume" : Yumi et Moonboy, un tandem poétique, électro-pop

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fête de la musique : une fête qui résonne au-delà des frontières

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Nord-Sud : la place des femmes en question

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Josef Borrell : "Avec l'Aquarius, la réponse a été espagnole et non européenne"

En savoir plus

NBA: Kerr critique la NFL pour sa nouvelle réglementation sur l'hymne américain

© GETTY IMAGES/AFP/Archives | L'entraîneur de Golden State Steve Kerr, le 16 mai 2018 à Houston

LOS ANGELES (AFP) - 

L'entraîneur de Golden State Steve Kerr a critiqué jeudi la nouvelle réglementation de la Ligue nationale de football américain (NFL) qui oblige désormais les joueurs à rester debout pendant l'hymne américain.

"C'est tellement typique de la NFL", a regretté Kerr, peu avant le coup d'envoi du match N.5 de la finale de la conférence Ouest opposant son équipe à Houston.

"Ils essaient juste de toucher leurs supporters de base et ils utilisent simplement l'hymne pour faire du faux patriotisme ou nationalisme, pour faire peur aux gens", a-t-il ajouté.

"C'est idiot, mais c'est comme cela que la NFL gère ses affaires", a poursuivi Kerr.

Ces nouvelles mesures, adoptées par les 32 propriétaires d'équipes, sont destinées à empêcher la crise de l'automne dernier de se répéter, quand des centaines de joueurs, pour protester contre les tensions raciales aux Etats-Unis et les violences policières contre la communauté noire, posaient un genou à terre, tête baissée, restaient assis ou levaient le poing pendant "The Star-Spangled Banner".

Donald Trump avait estimé qu'il s'agissait d'un comportement anti-patriotique et avait insulté les joueurs qui participaient au mouvement, les qualifiant de "fils de pute".

Kerr a opposé le fonctionnement de la NFL à celui de la NBA, la Ligue nord-américaine de basket: "Je suis fier d'appartenir à un championnat qui comprend que le patriotisme en Amérique veut dire liberté de parole et manifestation de manière pacifique", a expliqué l'entraîneur des champions NBA en titre.

"Les dirigeants de la NBA comprennent que quand les joueurs NFL posent un genou à terre, c'est pour protester contre les violences policières et contre les inégalités raciales, ils ne manquaient pas de respect au drapeau américain et à notre armée", a-t-il souligné.

"Ce qui se passe reflète tout ce qui va mal dans ce pays en ce moment, les personnes au sommet essaient de nous diviser, de diviser les communautés, de faire de cette affaire quelque chose liée au drapeau, comme si le dreapeau était plus important que ce qu'il représentait", a relevé Kerr qui, depuis l'élection de Donald Trump, ne manquent pas de le critiquer avec virulence.

© 2018 AFP