Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Real Madrid: Varane et Benzema à une "Copa" de doubler Kopa

© AFP/Archives | Le défenseur du Real Raphaël Varane et l'attaquant Karim Benzema, à l'entraînement le 30 avril 2018 à Madrid

MADRID (AFP) - 

Ce sont les rois français de l'épreuve-reine: triples lauréats, Raphaël Varane et Karim Benzema partagent avec Raymond Kopa le record de victoires tricolores en C1. Et malgré des trajectoires sinueuses, le duo du Real Madrid marquera l'histoire samedi en cas de quatrième "Copa de Europa".

- Varane, ne le coupez plus! -

A 25 ans, Varane marche sur les traces des plus grands. Son palmarès affiche déjà trois Ligues des champions et son jeune âge lui permet d'envisager rejoindre le recordman absolu, l'Espagnol Paco Gento (6 trophées), actuel président d'honneur du Real Madrid.

Débarqué à 18 ans, l'ancien Lensois a connu des années sombres à Madrid. La faute à une opération du genou droit en 2013, longtemps source d'inflammations.

Mais depuis quelques mois, il n'est plus coupé dans son élan. "Cette blessure m'empêchait de travailler et de me sentir bien. Mais je me connais mieux et je sais ce que j'ai à faire pour me sentir à l'aise", a-t-il souligné le mois dernier.

Son entraîneur Zinédine Zidane confirme: "Il n'est plus embêté, il a la continuité dans la compétition, forcément c'est un autre joueur."

Libéré physiquement, Varane l'a aussi été mentalement par le départ de Pepe, son principal concurrent en charnière centrale. "ZZ" l'a installé comme titulaire cette saison (40 matches disputés) et ses performances sont allé crescendo, sauf peut-être en Bleu.

Au Real, tout le monde attend désormais que le Français s'impose en patron pour épauler le capitaine Sergio Ramos.

Varane refuse néanmoins d'"aboyer partout et de crier pour rameuter les troupes", disant d'abord vouloir "être performant" sur le terrain. A commencer par samedi face au trio offensif de Liverpool Salah-Firmino-Mané...

- Benzema encaisse les coups -

La situation de Karim Benzema est paradoxale: recordman français de buts inscrits en Ligue des champions (55 buts) et cinquième meilleur marqueur de l'histoire, l'avant-centre du Real a vécu une saison frustrante, couronnée d'une non-sélection, certes attendue, pour le Mondial cet été.

En club, "KB9" n'a marqué que 17 petits buts cette saison en 43 matches. Une inefficacité qui a attisé les sifflets contre cet avant-centre altruiste et incompris, plus créateur que finisseur.

Mais à 30 ans, Benzema a une qualité: son mental à toute épreuve, malgré les déconvenues sportives ou ses démêles judiciaires dans l'affaire de la sex-tape. "C'est comme ça depuis que je suis petit. Je vis avec les critiques et je travaille", explique-t-il souvent.

Début mai, "ressuscité" selon la presse espagnole, c'est lui qui a offert au Real une troisième finale d'affilée avec un doublé en demi-finale face au Bayern Munich (2-1, 2-2).

"Karim est très impliqué, il est concentré sur ce qu'il fait", s'est réjoui Zidane. "Il y a des moments de difficulté dans une saison mais ce n'est pas grave. En demi-finale, il a montré qu'il était là dans un moment important."

Devenu par ancienneté l'un des quatre capitaines du Real, Benzema est désormais le septième meilleur buteur de la riche histoire du club merengue avec 191 buts, devant Gento (182 buts). Pas si mal pour un mal-aimé...

- Une coupe puissance quatre -

Sacrés en 2014, puis en 2016 et 2017, Varane et Benzema peuvent égaler plusieurs légendes du football s'ils remportent leur quatrième C1 samedi: Lionel Messi, Andrés Iniesta, Clarence Seedorf...

Sur un autre plan, ils peuvent aussi rejoindre feu Raymond Kopa parmi les joueurs ayant décroché trois sacres européens consécutifs (1957, 1958 et 1959).

"Bien sûr qu'on y croit, bien sûr qu'on y pense", a reconnu Varane. "On sait qu'il y a les qualités dans cette équipe pour réaliser ce genre de performances, on l'a démontré. Mais on connaît la difficulté que cela implique pour l'avoir vécu et on va garder la tête froide."

Car chaque victoire, chaque tour franchi rapproche un peu plus le Real de Zidane d'une fin de règne. Et Liverpool espère être le premier club depuis 2015 à faire chuter l'équipe merengue sur une confrontation européenne à élimination directe.

"Il est difficile, pas seulement de gagner mais de regagner", résume Varane. "Il y a beaucoup d'attente et des gens qui nous attendent pour nous battre. A nous d'avoir la tranquillité qui peut faire la différence dans les moments chauds." Comme la finale de samedi à Kiev.

© 2018 AFP