Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Royaume" : Yumi et Moonboy, un tandem poétique, électro-pop

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fête de la musique : une fête qui résonne au-delà des frontières

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Nord-Sud : la place des femmes en question

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Josef Borrell : "Avec l'Aquarius, la réponse a été espagnole et non européenne"

En savoir plus

Macron appelle les entreprises françaises à investir davantage en Russie

© AFP | Emmanuel Macron prononce un discours au Forum économique de Saint-Petersbourg, le 25 mai 2018

SAINT-PÉTERSBOURG (AFP) - 

Emmanuel Macron a appelé vendredi à Saint-Petersbourg les entreprises françaises à investir davantage en Russie, où la France peut "faire mieux", notamment dans l'agroalimentaire, le spatial ou le numérique.

"Notre relation a beaucoup d'avenir (...) car l'Europe va de l'Atlantique à l'Oural", a déclaré le président français en participant avec son homologue Vladimir Poutine à une conférence économique franco-russe au Forum économique de Saint-Petersbourg, au second jour de sa visite en Russie.

"La France est notre partenaire ancien, traditionnel et fiable (...) Elle a toujours aspiré à défendre sa souveraineté, ce qui est un gage de stabilité dans la relation", a ajouté le président russe.

Se félicitant de la croissance des échanges bilatéraux - qui ont augmenté de 16,5% en 2017 à 15,5 milliards de dollars, il a cependant fait remarquer qu'ils étaient nettement inférieurs à ceux avec la Chine, le premier partenaire de Moscou, qui se sont élevés à 85 milliards de dollars et devraient atteindre 100 milliards prochainement.

Les échanges commerciaux franco-russes se sont relevés après avoir plongé à la suite de l'imposition des premières sanctions en 2014 en raison de la crise ukrainienne, auxquelles Moscou avait répondu par un embargo sur la plupart des produits alimentaires européens.

Les quelque 500 entreprises françaises présentes en Russie emploient près de 170.000 salariés, notamment dans les secteurs de l'énergie, de l'industrie et des finances, "mais nous pouvons faire beaucoup mieux", a estimé M. Macron. Il "faut ouvrir de manière plus volontariste de nouvelles voies comme l'agroalimentaire, le spatial, les villes durables, les services énergétiques et le numérique", a-t-il ajouté, en appelant les startups et les PME à s'implanter en Russie.

Parmi la cinquantaine d'accords et de contrats signés au cours de la visite, le plus important est l'annonce par Total d'un investissement de 2,5 milliards de dollars pour la prise de 10% d'un nouveau projet géant de gaz naturel liquéfié dans l'Arctique russe de Novatek.

© 2018 AFP