Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Top 14: Michalak ovationné pour son dernier match

© AFP/Archives | Le demi polyvalent de Lyon Frédéric Michalak lors d'un match à Toulouse, le 11 mars 2018

DÉCINES-CHARPIEU (FRANCE) (AFP) - 

Le demi polyvalent de Lyon Frédéric Michalak a reçu une ovation vendredi au Parc OL, lors de son entrée en jeu en demi-finale de Top 14 face à Montpellier, son dernier match en tant que joueur.

Lorsque l'ancien international français a remplacé Alexis Palisson à la 62e minute, il a été longuement salué par les quelque 58.000 spectateurs du stade de la banlieue lyonnaise.

Le LOU était alors mené 33-9, ce qui signifie que Michalak, qui a annoncé sa retraite à l'issue de la saison, à l'âge de 35 ans, jouait, sauf improbable retournement de situation, ses dernières minutes en tant que joueur professionnel.

L'ouvreur ou demi de mêlée aux 77 sélections a marqué le rugby français des années 2000 et 2010 en disputant trois Coupes du monde et en remportant trois Grands Chelems dans le Tournoi des six nations, quatre titres européens (selon l'organisateur de la compétition) et trois Boucliers de Brennus.

"Il y a bien sûr de la déception parce qu'on n'a pas livré le match qu'on devrait livrer, a déclaré le joueur à l'issue du match. Cette équipe (de Montpellier) est puissante et on n'a pas pu développer notre jeu habituel. C'est peut-être l'enjeu. Je voulais aller en finale. C'est terminé. Mais je n'ai aucun regret. C'est très difficile. Je m'attendais à passer une semaine de plus à jouer au rugby. Ca passe à 2000 à l'heure, on n'a pas vraiment le temps d'en profiter."

© 2018 AFP