Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Déception pour les équipes africaines au Mondial de football

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Polémique autour des dépenses de l'Elysée

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mondial de football : la Russie lance sa Coupe du Monde

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Attractivité de la France : Paris profite-t-elle d'un effet Brexit ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Politique sociale : vers une réduction des aides ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quelle place pour la communauté juive en France ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

De Bayonne à Hasparren, le patrimoine chanté du Pays basque

En savoir plus

TECH 24

Foot et tech : on refait le match !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La réalité virtuelle comme avenir du film d'animation

En savoir plus

Décès d'Alan Bean, le quatrième homme à avoir marché sur la Lune

© NASA/AFP/Archives | De g. à d.: en novembre 1969, les astronautes de la mission Apollo 12 Charles "Pete" Conrad, Jr., Richard F. Gordon et Alan L. Bean

WASHINGTON (AFP) - 

L'astronaute Alan Bean, le quatrième homme à avoir marché sur la Lune, est mort samedi dans le sud des Etats-Unis après être brusquement tombé malade quelques semaines auparavant, a annoncé sa famille dans un communiqué diffusé par la Nasa.

Cet ancien pilote d'essai dans la Marine américaine, devenu peintre après avoir quitté en 1981, pour prendre sa retraite, l'agence spatiale américaine, s'est éteint à Houston, au Texas, à l'âge de 86 ans (il est né le 15 mars 1932 à Wheeler, également au Texas).

Alan Bean s'est aventuré deux fois dans l'espace, en 1969 pour la mission Apollo 12, à l'occasion de laquelle il a marché sur la Lune, et quatre ans plus tard en tant que commandant du deuxième équipage à se rendre à bord de Skylab, la première station spatiale américaine.

C'est alors qu'il établit un nouveau record pour l'époque de durée de vol hors de l'atmosphère, avec plus de 59 jours et 24.400.000 milles (39.268.000 km).

"Tout artiste a la Terre ou son imagination pour inspirer ses peintures", avait expliqué en 1994 au New York Times celui qui s'était mis à reprendre dans ses oeuvres des thèmes liés à la conquête spatiale. Avant d'ajouter : "J'ai la Terre et mon imagination, et je suis le premier à avoir aussi la Lune".

© 2018 AFP