Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Japon : l'immigration dans un pays "sans réfugiés"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"A genoux les gars" : une comédie crue et féministe sur le désir et l’interdit

En savoir plus

L’invité du jour

Benoit Cohen : "La double peine pour les migrants, c’est de subir le rejet avant même d’être arrivés"

En savoir plus

FACE À FACE

Conseil franco-allemand : le temps des concessions ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Stoltenberg : "Le sommet de l'Otan permettra de montrer l'unité transatlantique"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Khaled Diab : le vrai du faux de l'Islam

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Shell et Eni jugés pour corruption au Nigeria

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Erdogan va-t-il desserrer son étau?"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Plus de 68 millions de personnes chassées de chez elles à-travers le monde, en 2017"

En savoir plus

EUROPE

Michel Platini blanchi au pénal, mais toujours suspendu par la Fifa

© Aris Messinis, AFP | Michel Platini à l'ouverture du sommet extraordinaire de l'UEFA, à Lagonissi, en Grèce, le 14 septembre 2016.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/05/2018

La justice suisse a blanchi Michel Platini, impliqué dans une procédure pénale visant Sepp Blatter. Mais la suspension de "toute activité liée au football" qui le vise jusqu'en octobre 2019 ne sera pas levée pour autant.

Dans un courrier transmis aux avocats de Michel Platini, révélé vendredi 25 mai par le journal Le Monde, la justice suisse indique que la procédure pénale ouverte en septembre 2015 visant Sepp Blatter, et dans laquelle le nom du triple ballon d’or apparait, ne l’incrimine pas.

>> À lire aussi :Privées de match de foot sous les yeux du président de la FIFA, les Iraniennes s’insurgent

"Je ne peux plus être banni du football", a indiqué samedi, soulagé, Michel Platini. Le porte-parole du ministère public de la Confédération a toutefois indiqué que l’affaire n’était pas totalement close. "Dans le cadre de son statut de personne amenée à témoigner, si l'on trouve des éléments, le cas Platini n'est pas définitivement terminé", a-t-il indiqué.

Platini toujours hors jeu jusqu'en octobre 2019

Rien ne devrait changer à court terme pour Michel Platini, car parallèlement à la procédure pénale, la Fifa a suspendu Platini de toute activité liée au football, sanction qui court jusqu'en octobre 2019. À en croire un communiqué publié par la Fifa samedi, il n’est pas question que cette suspension soit levée. "Il a toujours été très clair pour la Fifa et le [Tribunal arbitral du sport] que M. Platini n'a jamais été la cible d'une enquête criminelle en Suisse". La Fédération précise que le TAS a considéré que Michel Platini a été suspendu car il avait contrevenu au "code éthique de la Fifa".

En effet, l’ex star de la Juventus de Turin a reçu en 2011 un versement de 1,8 million d'euros de la part de Sepp Blatter, alors patron de la Fifa, pour une mission de conseiller effectuée entre 1999 en 2002, et ce, sans contrat écrit. La Fédération a d’abord privé le Français de "toute activité liée au football" pendant huit ans. Cette suspension a été réduite à six ans en appel, puis finalement ramenée à quatre ans par le TAS en septembre 2016.

>> À lire aussi : la Fifa engage une procédure disciplinaire contre la Russie après des cris racistes contre Pogba et Dembélé

Le possible prochain président de la Fifa ?

"J'espère que la Fifa aura le courage et la décence de lever ma suspension, puisque la justice a établi qu'il n'y avait pas de paiement déloyal", a indiqué à l'AFP l'ancien président de l'UEFA (2007-2015). Le calendrier des instances sportives n’est pas anodin : la prochaine élection à la présidence de la Fifa est programmée en juin 2019 à Paris, soit quatre mois avant la fin de la suspension de Michel Platini. L’ancienne star française pourra t-elle se présenter ? "J'ai le temps de réfléchir, assure-t-il à l'AFP. Pour l'instant, je profite de cette décision. Elle me permet de redresser la tête".

En outre, l’ancien patron des Bleus a déposé un recours auprès de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) de Strasbourg pour contester sa suspension de toute activité liée au football. Mais la procédure n’est pas encore prête d’aboutir.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 26/05/2018

  • FOOTBALL

    Platini prend la parole pour la première fois depuis un an et accuse la Fifa d'avoir voulu lui "nuire"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Fifa : suspension réduite à quatre ans pour Michel Platini qui annonce sa démission de l'UEFA

    En savoir plus

  • ÉVASION FISCALE

    Messi, Platini, Valcke... Le monde du sport pris dans les filets du scandale "Panama papers"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)