Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Tour d'Italie: Pinot "en observation" à l'hôpital d'Aoste

PARIS (AFP) - 

Le Français Thibaut Pinot, qui a vécu samedi une journée noire sur le Tour d'Italie, "a été mis en observation" à l'hôpital d'Aoste, a annoncé samedi soir l'équipe Groupama-FDJ.

Son abandon a été confirmé à l'AFP par le directeur sportif de l'équipe française, Martial Gayant.

"Il souffre de déshydratation et de fièvre mais est bien pris en charge", a indiqué l'équipe.

Le médecin de Groupama-FDJ, le Dr Jacky Maillot, et le frère et entraîneur du coureur, Julien Pinot, sont restés avec lui.

Le Français a connu samedi une défaillance monumentale dans la 20e et avant-dernière étape du Giro.

Quasiment à l'arrêt à 40 kilomètres de l'arrivée, il a fini l'étape avec plus de 45 minutes de retard sur le vainqueur du jour.

"Il a été au bout de lui-même, il a dépassé ses limites, a précisé Martial Gayant. On ne l'a pas vu forcément sur les images, mais il était épuisé. Quand il a rejoint l'hôtel, on a eu peur et on a appelé une ambulance."

"Thibaut va rester la nuit en observation. L'abandon est inévitable. Il est impossible pour lui, dans son état, de remonter sur le vélo", a ajouté Gayant.

Avant la dernière étape, une course sans difficulté de 115 kilomètres à Rome, le Franc-Comtois était classé à la 16e place du Giro, à 43 min 46 sec du leader (Froome).

"Il avait réussi son Tour d'Italie jusqu'à aujourd'hui. Il y a eu une étape de montagne de trop. C'est un coup de massue", a déclaré le directeur sportif de l'équipe française.

L'an passé, le Français s'était classé 4e du Giro après avoir gagné la dernière étape de montagne, à la veille de l'arrivée.

© 2018 AFP