Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Tour d'Italie: Pinot "en observation" à l'hôpital d'Aoste

PARIS (AFP) - 

Le Français Thibaut Pinot, qui a vécu samedi une journée noire sur le Tour d'Italie, "a été mis en observation" à l'hôpital d'Aoste, a annoncé samedi soir l'équipe Groupama-FDJ.

Son abandon a été confirmé à l'AFP par le directeur sportif de l'équipe française, Martial Gayant.

"Il souffre de déshydratation et de fièvre mais est bien pris en charge", a indiqué l'équipe.

Le médecin de Groupama-FDJ, le Dr Jacky Maillot, et le frère et entraîneur du coureur, Julien Pinot, sont restés avec lui.

Le Français a connu samedi une défaillance monumentale dans la 20e et avant-dernière étape du Giro.

Quasiment à l'arrêt à 40 kilomètres de l'arrivée, il a fini l'étape avec plus de 45 minutes de retard sur le vainqueur du jour.

"Il a été au bout de lui-même, il a dépassé ses limites, a précisé Martial Gayant. On ne l'a pas vu forcément sur les images, mais il était épuisé. Quand il a rejoint l'hôtel, on a eu peur et on a appelé une ambulance."

"Thibaut va rester la nuit en observation. L'abandon est inévitable. Il est impossible pour lui, dans son état, de remonter sur le vélo", a ajouté Gayant.

Avant la dernière étape, une course sans difficulté de 115 kilomètres à Rome, le Franc-Comtois était classé à la 16e place du Giro, à 43 min 46 sec du leader (Froome).

"Il avait réussi son Tour d'Italie jusqu'à aujourd'hui. Il y a eu une étape de montagne de trop. C'est un coup de massue", a déclaré le directeur sportif de l'équipe française.

L'an passé, le Français s'était classé 4e du Giro après avoir gagné la dernière étape de montagne, à la veille de l'arrivée.

© 2018 AFP