Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Appel à la mobilisation pour la journée mondiale des donneurs de sang

© AFP/Archives | Don de sang à Tours (centre) le 21 décembre 2017

PARIS (AFP) - 

L?Etablissement français du sang (EFS) appelle à la générosité du public pour récolter le maximum de dons de sang à l'occasion de la 15e journée mondiale des donneurs de sang (#JMDS2018) de jeudi.

Lancée en 2004 par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), cette journée est un rendez-vous pour non seulement remercier les donneurs et bénévoles qui se mobilisent toute l'année, mais aussi sensibiliser le public à l'importance de ce don.

Il s'agit aussi de recruter de nouveaux donneurs, en particulier à l'approche des vacances estivales durant lesquelles les donneurs sont moins présents, souligne l'EFS. La précédente journée du 14 juin avait permis d'accueillir près de 6.600 nouveaux donneurs.

Plus de 1.000 collectes évènementielles ont lieu jusqu'au 17 juin en France dont le point d'orgue est le village du partage sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, inauguré jeudi par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

La Fédération française pour le don du sang bénévole (FFDSB), "maillon central de cette chaîne solidarité", créée en 1949 et reconnue d'utilité publique, regroupe "plus de 750.000 adhérents qui font preuve d'un engagement remarquable", souligne l'EFS.

Irremplaçables et vitaux, les produits sanguins sont utilisés dans deux grands cas de figure: les situations d?urgence (hémorragies lors d'un accouchement, d'un accident, d'une opération chirurgicale, etc.) et les besoins chroniques (maladies du sang et cancers), qui demeurent les pathologies les plus consommatrices de produits sanguins avec près de la moitié (47%) des patients transfusés.

Pour donner son sang, il faut être âgé de 18 à 70 ans, peser au moins 50 kilos et se munir d'une pièce d'identité pour son premier don.

Le don de plasma est une forme moins connue du don de sang.

Polytraumatisés, grands brûlés, hémophiles, enfants immunodéprimés? Le plasma, partie liquide du sang, contient des protéines d?un intérêt thérapeutique majeur pour de nombreux malades.

Les donneurs (de 18 à 65 ans) du groupe sanguin AB sont particulièrement recherchés car ils sont "donneurs universels" de plasma: le leur peut être transfusé à tous les malades. Or seulement 4% des Français sont "AB".

Quelque 10.000 dons de sang sont nécessaires chaque jour, pour un million de patients soignés avec des produits sanguins chaque année. 1.613.084 personnes ont donné leur sang en 2017, dont 287.489 pour la première fois, et la moitié âgées de moins de 40 ans.

Ils ont fait, en 2017, 2.983.585 dons de sang.

On dénombre 128 sites de prélèvement en France. Mais les 40.000 collectes mobiles par an sont à l'origine de 81% des dons réalisés.

Pour en savoir plus: dondesang.efs.sante.fr

© 2018 AFP